NOUVELLES
09/03/2014 03:17 EDT | Actualisé 09/05/2014 05:12 EDT

Tournoi - Angleterre-Galles: les déclarations

Warren Gatland (sélectionneur du pays de Galles): "On n'a pas réussi à assez conserver la balle aujourd'hui. On l'a trop souvent perdue et en mêlée, on a été martelé. C'est très décevant. On s'est accroché toutefois et en 2e période, on a eu quelques opportunités qui aurait pu nous permettre de renverser la rencontre. Mais cela ne s'est pas produit. Notre nombre de pertes de balle me déçoit énormément. C'est un tournoi compliqué à remporter, (il y a) plein de bonnes équipes. Le tout, c'est de rester sur sa lancée. Mais il y a quatre équipes que pas grand chose ne sépare. Entre l'Angleterre et nous, je ne pense pas qu'il y ait une si grande marge. Mais l'avantage du terrain a probablement compté un peu aujourd'hui. Je tire toutefois mon chapeau à l'Angleterre qui a très bien joué et défendu de façon agressive".

Stuart Lancaster (sélectionneur de l'Angleterre): "Je suis très fier de mon équipe aujourd'hui. C'est un grand assemblage de joueurs qui veulent toujours se faire mal pour les autres et mouiller le maillot. J'ai senti que si on pouvait bien commencer la 2e période, on pouvait s'envoler et que ce serait compliqué pour les Gallois de revenir. C'est ce qui est arrivé. On a essayé de faire abstraction de la peur de jouer et quand vous avez le courage d'assumer vos convictions, c'est généralement payant. C'est agréable de s'imposer et mettre ainsi au placard le résultat de Cardiff de l'an passé. On avait perdu dans les grandes largeurs ce jour-là, c'était encore dans un coin de notre tête, mais aujourd'hui, c'était notre journée et on a mérité de gagner. On a montré dès le début nos intentions offensives. On n'a pas non plus tout bien fait et Halfpenny a puni notre indiscipline. On est toujours en course et on va faire en sorte d'être prêt en Italie. L'Italie va essayer de nous faire déjouer, il faut se préparer à ça".

Chris Robshaw (troisième ligne de l'Angleterre, au micro de la BBC): "Cela va nous donner un coup de fouet pour la semaine. On aura besoin d'un peu de chance lors de la visite de l'Irlande à Paris. Mais aujourd'hui, le public a été absolument fabuleux et je n'ai jamais entendu l'hymne chantée si fort. L'équipe a grandi et nous sommes très contents de notre performance. Mais le fait que Halfpenny puisse passer 18 points au pied, c'est quelque chose que l'on doit regarder de près. Alors que tous les gars ont été formidables aujourd'hui, le score final aurait ainsi pu être plus large. C'est un bon gros scalp. On sait tous ce qu'il s'est passé l'an passé. On avait perdu les deux dernières fois que l'on avait joué contre eux et on avait besoin de reprendre de l'élan. On revient bien dans la course. Pour le prochain match, il faut juste se concentrer sur le jeu, et pas sur les points. On a déjà souffert quelques fois contre l'Italie. On a un jour de moins pour récupérer alors qu'il faudra s'assurer de retrouver de la fraîcheur. Emotionnellement, il faut aussi faire en sorte qu'on sera au top".

Courtney Lawes (deuxième ligne de l'Angleterre, au micro de la BBC): "C'était une formidable ambiance. Le public a tout donné et comme vous pouvez le voir, les joueurs ont élevé leur niveau. On a beaucoup progressé comme équipe par rapport à l'an passé et un match comme celui-ci a mis du temps à venir. Après les derniers matches, on avait besoin d'une victoire comme ça".

cd/jta