POLITIQUE
09/03/2014 11:53 EDT | Actualisé 09/05/2014 05:12 EDT

Pierre Karl Péladeau au PQ: Françoise David se désole

PC

Françoise David ne veut rien avoir à faire avec la plus récente recrue du Parti québécois.

La candidate solidaire dans Gouin se désole de voir que Pierre Karl Péladeaua été choisi pour défendre les couleurs du PQ dans la circonscription de Saint-Jérôme.

«Le Parti québécois vient de faire un choix et un choix définitif [...]. Il vient de faire le choix d'inclure dans ses rangs l'un des patrons les plus intransigeants du Québec».

En point de presse dans la Vieille Capitale, Mme David a rappelé que le magnat des médias a été au fil du temps«responsable à lui tout seul de 14 lock-out».

La porte-parole de QS a ajouté qu'avec l'entrée en scène de M. Péladeau, le PQ et la première ministre sortante Pauline Marois affichent enfin leurs vraies couleurs.

Selon Françoise David, ils font ainsi la démonstration qu'ils ne sont décidément pas progressistes.

Elle a renchéri en faisant valoir qu'elle n'en revenait pas du sans-gêne du PQ. «Le Parti québécois, dans les dernières 48 heures, [...] a osé demander aux électeurs et aux électrices solidaires de même qu'aux députés de joindre [s]es rangs», a-t-elle dit d'un ton outré.

Du même souffle, elle a martelé que «jamais, jamais, un élu de Québec solidaire ne s'assoira à côté de Pierre Karl Péladeau».

Elle a également indiqué que les électeurs, qui entretenaient encore l'espoir de voir le PQ adopter de «bonnes mesures sociales» viennent sans doute de déchanter.

Mme David a laissé entendre que dans l'éventualité où cette formation était reconduite au pouvoir et où Pierre Karl Péladeau l'emportait, l'homme d'affaires ne se contenterait certainement pas d'être un simple député. Elle a précisé que s'il accédait au Conseil des ministres, les réformes du Code du travail se feraient sans doute cruellement attendre.

«Tout est clair (désormais). Il y a un parti politique au Québec qui est à la fois résolument progressiste et résolument souverainiste. Il s'appelle Québec solidaire, a-t-elle martelé. Il faut se ressaisir tout le monde au Québec [pour véritablement] savoir qui défend les droits des travailleurs et des travailleuses, qui défend les politiques sociales».

La députée sortante de Gouin s'est aussi adressée directement aux électeurs progressistes. Elle les a invités à appuyer son camp en déclarant «nous avons les bras ouverts pour vous. Venez avec nous et on ira loin ensemble».

Cette remarque a été suivie par les applaudissements nourris de partisans de Québec solidaire qui étaient réunis à Québec, dimanche, pour le lancement de la tournée provinciale du parti.

Lors de sa première étape, à Trois-Rivières, en Mauricie, Mme David a donné son appui aux citoyens mobilisés contre le projet de pipeline de TransCanada Energy.

« Il était prévisible que le gouvernement Harper appuie l'industrie des sables bitumineux. Il est par contre incompréhensible qu'un gouvernement souverainiste refuse d'être combatif sur une question aussi fondamentale, surtout que la Commission de protection du territoire agricole figure parmi les plus beaux legs de René Lévesque», a-t-elle déclaré par voie de communiqué.

> Élections 2014: toutes les nouvelles et les blogues du HuffPost sur la campagne

INOLTRE SU HUFFPOST

PKP dans Saint-Jérôme
La campagne électorale en citations