NOUVELLES
09/03/2014 01:27 EST | Actualisé 08/05/2014 05:12 EDT

Chine: enquête pour corruption contre le vice-gouverneur du Yunnan

Une enquête a été ouverte contre le vice-gouverneur de la province chinoise du Yunnan (sud), ont annoncé dimanche les autorités, ce qui en fait le dernier haut responsable en date à tomber dans la campagne anticorruption en cours.

Shen Peiping, fait l'objet d'une enquête pour "graves violations de la discipline et de la loi", a indiqué la commission centrale de contrôle de la discipline, le gendarme du Parti, dans un communiqué d'une ligne.

Cette formule caractérise de façon routinière des faits de corruption, un phénomène endémique dans tout l'appareil du Parti communiste au pouvoir, et qui nourrit un vif mécontentement populaire.

Le président chinois Xi Jinping, à la tête du Parti depuis novembre 2012, a initié ce qu'il présente comme une vaste campagne anticorruption destinée à faire tomber "les mouches comme les tigres", c'est-à-dire les cadres de tous niveaux.

Parmi les plus hauts dirigeants ayant été épinglés jusqu'à présent figurent Jiang Jiemin, directeur de l'agence nationale supervisant les groupes d'Etat, ou encore Li Dongsheng, ancien vice-ministre de la Sécurité publique.

Les experts estiment cependant que seules des réformes politiques en profondeur permettraient de contrer efficacement la corruption, et que rien n'a encore été fait en ce sens.

Originaire du Yunnan, M. Shen en était le vice-gouverneur depuis 2013, selon un site gouvernemental.

Le Yunnan, province voisine de la Birmanie, du Laos et du Vietnam, a été le théâtre il y a deux semaines d'une attaque meurtrière, dans laquelle huit assaillants avaient poignardé plus de 170 personnes dans la gare de Kunming, en tuant 29.

fms-jug/pt