NOUVELLES
08/03/2014 03:57 EST | Actualisé 07/05/2014 05:12 EDT

Turquie: Les tueurs présumés de trois missionnaires chrétiens relâchés (agence)

Cinq Turcs, accusés d'avoir assassinés en 2007 trois missionnaires chrétiens, ont été remis en liberté vendredi soir, bénéficiant d'une nouvelle législation votée par le Parlement, rapporte samedi l'agence de presse Dogan.

Les cinq hommes ont été libérés d'une prison de haute sécurité de la ville de Malatya (est), où s'étaient déroulés les faits macabres il y près de sept ans, précise l'agence.

Le 18 avril 2007, Tilmann Geske, de nationalité allemande, Necati Aydin et Ugur Yüksel, chrétiens turcs d'origine musulmane, avaient été assassinés dans la maison d'édition protestante Zirve à Malatya. Cinq jeunes hommes, réputés ultranationalistes, les avaient ligotés et torturés avant de leur trancher la gorge.

Leur procès, qui continuait depuis leur arrestation peu après les faits, ne s'est pas encore terminé et les suspects ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire à la faveur d'une nouvelle loi qui réduit à cinq ans la durée maximale d'une détention avant jugement.

Les missionnaires sont généralement très mal vus en Turquie, pays à écrasante majorité musulmane qui aspire à intégrer l'Union européenne.

L'enquête menée sur ces trois meurtres avaient permis de lier l'affaire à un réseau ultranationaliste, Ergenekon, qui, selon la justice, aurait comploté à renverser le gouvernement islamo-conservateur turc.

Vendredi soir l'ex-chef de l'armée, Ilker Basbug, qui purgeait une prison à vie dans le cadre de l'affaire Ergenekon, a lui aussi été remis en liberté, la Cour constitutionnelle estimant que ses droits avaient été bafoués.

D'autre personnalités condamnées dans le cadre de ce procès retentissant pourraient également être libérés prochainement, estiment les spécialistes.

BA/ia