NOUVELLES
08/03/2014 09:37 EST | Actualisé 08/05/2014 05:12 EDT

Soudan: Washington condamne les violences au Darfour

Les Etats-Unis ont "fermement condamné" samedi les violences perpétrées par des milices au Darfour, région de l'ouest du Soudan en proie à la guerre depuis 11 ans, y compris celles de la milice pro-gouvernementale "Rapid Support Forces" (RSF).

"Nous sommes très préoccupés par la récente escalade des violences perpétrées par les Rapid Support Forces du gouvernement soudanais au Darfour", affirme le département d'Etat dans un communiqué.

"Les Etats-Unis condamnent fermement les violences contre les civils et appellent le gouvernement du Soudan à empêcher d'autres violences et à mettre fin à sa propre campagne de bombardements aériens", ajoute la diplomatie américaine.

Les Etats-Unis demandent aussi au gouvernement soudanais de "tenir ses engagements et de permettre aux forces de la Minuad (la mission conjointe de l'ONU et de l'Union africaine au Darfour) d'accéder aux zones concernées".

Estimant les habitants de cette région victimes "d'insécurité, de violences et d'atrocités depuis trop longtemps", les Etats-Unis exhortent enfin "le gouvernement soudanais et les mouvements armés actifs au Darfour à entamer un dialogue exhaustif et sans exclusive, visant à trouver une solution pacifique et à rétablir l'Etat de droit".

Près de 40.000 civils ont fui récemment incendies et pillages perpétrés par des milices dans le Darfour, qui compte déjà près de 2 millions de déplacés, après 11 ans de conflit entre les rebelles et le gouvernement de Khartoum, mais aussi en raison de combats sanglants entre milices arabes se disputant la terre, l'eau et les droits miniers.

Selon des experts, le gouvernement ne parvient plus aujourd'hui à maîtriser ces milices qu'il avait lui-même armées pour lutter contre la rébellion.

are/FF