NOUVELLES
08/03/2014 01:37 EST | Actualisé 08/05/2014 05:12 EDT

Mondiaux-2014 en salle - Titre sans record du monde de l'heptathlon pour Ashton Eaton

L'Américain Ashton Eaton a failli ajouter une nouvelle ligne à son impeccable trajectoire en conservant samedi son titre de champion du monde en salle d'heptathlon, mais échouant pour 13 petits points à battre son record du monde, à Sopot en Pologne.

A 26 ans, Eaton a conservé son titre mondial sans coup férir avec 6.632 pts, alors que son record du monde, réalisé lors des Mondiaux en salle d'Istanbul en 2012, s'établit à 6.645 pts.

Eaton a devancé le Bélarusse Andrei Krauchanka (6.303 pts) et le le Belge Thomas Van der Plaetsen (6.259 pts).

"Je suis à la fois heureux de la victoire et déçu de ne pas battre le record du monde. J'y allais dans l'esprit de le battre à l'issue du 1000 m, mais j'ai vu que le rythme baissait et que même si je me disais d'augmenter le rythme, ça ne le faisait pas", a déclaré Eaton.

Avec neuf points d'avance sur son tableau de marche d'Istanbul avant la dernière épreuve, le 1000 m, Eaton savait qu'il battrait son record du monde s'il parvenait à faire un chrono égal ou inférieur à 2 min 33 sec 54/100e.

Eaton n'a pas fait de quartier, mais a finalement bouclé l'épreuve en 2:34.72.

Par rapport à Istanbul, l'Américain n'aura donc pas réussi à combler un saut en longueur largement déficient (7,78 m contre 8,16 m en 2012) malgré l'amélioration de ses performances dans quasiment toutes les autres épreuves (60 m, poids, hauteur, 60 m haies), à l'exception de la perche (5,20 m, comme en Turquie) et du 1000 m (2:32.57).

Champion olympique du décathlon, champion du monde en plein air, double champion du monde en salle de l'heptathlon, Eaton s'affirme tout de même comme le meilleur athlète des épreuves combinées de tous les temps, alors qu'il approche du sommet de son potentiel athlétique.

A Londres en 2012, alors que Bolt avait concentré l'attention des médias avec son triplé sur 100, 200 et 4x100 m -comme quatre ans auparavant à Pékin-, Eaton avait reçu lui l'accolade du monde de l'athlétisme pour son titre au décathlon et le record du monde réalisé quelques semaines auparavant lors des sélections américaines (9.039 pts).

Eaton est un touche-à-tout de génie qui arrive à maturité athlétique. Cet été, l'Américain a par exemple indiqué qu'il souhaitait se concentrer sur le 400 m haies afin de s'y améliorer.

"Ca va faire du bien de couper un peu du décathlon cet été, afin d'être prêt pour 2015 et 2016", a expliqué l'Américain.

Samedi à Sopot, et même si la date coïncidait par hasard avec la journée internationale de la femme, il a aussi vengé son épouse la Canadienne Brianne Theisen-Eaton qui, la veille, n'avait pu être sacrée +que+ vice-championne du monde du pentathlon.

fbr/jta