NOUVELLES
08/03/2014 06:19 EST | Actualisé 08/05/2014 05:12 EDT

Élections provinciales : un candidat sur trois est une femme

Candidats et candidates

Le scrutin de 2012 a été marqué par l'élection du plus grand nombre de candidates de l'histoire de la politique québécoise. Les partis espèrent renouveler l'exploit, voire le dépasser, le 7 avril prochain. En ce 8 mars, Journée internationale des femmes, le tiers des candidats annoncés sont des femmes. 

La moyenne est toutefois gonflée par Québec solidaire, seul parti qui s'engage à respecter la parité homme femme. 

Le Parti québécois arrive au deuxième rang, avec 39 % de représentation féminine. Plus loin derrière, le PLQ compte, en date du 7 mars, 27 % de candidates femmes, et la Coalition avenir Québec, 23 %.

Pauline Marois, qui a été la première femme à se faire élire à la tête du Québec, ne veut pas s'engager à respecter la parité dans un futur conseil des ministres, mais dit vouloir y tendre.

« Je sais que M. Charest l'avait atteint et je l'ai d'ailleurs félicité pour ça, mais il arrive quelques fois qu'on se retrouve dans des circonstances où il est difficile d'y parvenir. Parce qu'on veut qu'il y ait un équilibre dans nos conseils des ministres entre nos régions, professions, groupes d'âge et les expériences. Tenir pour acquis que ce sera la parité, je ne pense pas que c'est rendre service à l'institution. D'ailleurs, il pourrait y avoir plus de femmes que d'hommes au conseil des ministres! » lance-t-elle. 

Pour la coporte-parole de Québec solidaire Françoise David, l'exercice « n'est pas si compliqué » si on recrute, en premier lieu, un nombre suffisant de candidates, dont la provenance et le parcours sont diversifiés.

Les gens ont jusqu'au 22 mars, 14 h, pour déposer leur candidature au Directeur général des élections.