NOUVELLES
07/03/2014 10:15 EST | Actualisé 07/05/2014 05:12 EDT

Angleterre/Chelsea: "Mou" éperonne ses attaquants avant Tottenham

José Mourinho, coach de Chelsea, a éperonné ses attaquants en déclarant son amour pour Balotelli (Milan AC), avant la réception de Tottenham, match à enjeu, samedi lors de la 29e journée de championnat d'Angleterre.

"En ce moment, il est dans un grand club, mais personne ne connaît l'avenir, a déclaré le Portugais qui a côtoyé l'Italien à l'Inter. Mario a déjà joué en Angleterre. C'est quelqu'un avec lequel je souhaite travailler à nouveau".

Rien de mieux pour piquer à vif l'orgueil des attaquants des Blues.

Eto'o ayant joué 90 minutes avec le Cameroun, Torres devrait être chargé de répondre à son entraîneur, toujours invaincu en championnat à Stamford Bridge.

Celui-ci, qui mise sur le retour d'Hazard, aligné avec la Belgique mercredi, n'a en revanche pas eu besoin de titiller Schürrle, auteur d'un triplé contre Fulham et auteur de six buts en huit titularisations.

Chelsea-Tottenham est important pour les deux équipes.

La coupe monopolisant l'attention de Liverpool, Arsenal et City, Chelsea peut ainsi accentuer son avance en tête du championnat.

Actuellement premiers avec quatre points d'avance sur le tandem Reds-Gunners et six sur les Citizens, les Blues peuvent donc potentiellement creuser à sept unités de profondeur le fossé sur leurs poursuivants.

Si la meilleure équipe à domicile, Chelsea, invaincue depuis 13 matches et donc toujours en 2014, sent que l'opportunité vaut le coup, elle devrait éviter contre la meilleure équipe à l'extérieur le piège du relâchement.

Dix points derrière, les Spurs n'ont eux plus d'ambitions pour le titre, mais le rêve de la 4e place, actuellement occupée par City à quatre points d'eux, reste bien vivace.

-Tottenham attend depuis 1990-

Alors qu'un double affrontement contre Benfica entrecoupé d'un match contre Arsenal les attend, les joueurs de Tim Sherwood n'ont cependant plus trop le droit à l'erreur. Sous peine de se retrouver déjà "en vacances" dans 15 jours et de voir ensuite enfler la rumeur Louis van Gaal pour remplacer l'ex-entraîneur intérimaire.

"Une victoire montrerait à tous que l'on peut prétendre à cette 4e place que l'on veut", assure ainsi le meneur danois Eriksen, vraisemblablement de retour après n'avoir pu jouer mercredi contre l'Angleterre.

"Si on veut entrer dans le Top 4, il faut gagner ce genre de match et c'est ce que l'on va essayer de faire. Ensuite, tout peut se produire. J'espère que l'on est sur une bonne dynamique. La confiance ne vient qu'en gagnant".

Son équipe attend pourtant depuis 1990 et 23 matches une victoire au sud de Londres.

Tottenham, en quête de régularité, a toutefois des atouts à faire valoir.

Alors que Sandro s'apprête à fêter sa première titularisation depuis trois mois au milieu, l'attaquant Roberto Soldado a lui inscrit contre Cardiff son deuxième but de la saison dans le jeu.

"Je suis le seul responsable de mon manque de forme, a reconnu l'Espagnol, désireux de positiver. Si tout ça m'était arrivé à 22 ans, je serais rentré chez moi au bout d'un mois. Mais c'est une expérience positive, aussi bien pour moi que pour ma famille".

L'atout majeur des visiteurs reste toutefois son coéquipier Adebayor. L'attaquant togolais n'a jamais semblé en aussi bonne forme que depuis qu'il a été sorti du placard dans lequel l'avait enfermé Villas-Boas.

cd/pgr/bm