NOUVELLES
06/03/2014 07:26 EST | Actualisé 06/05/2014 05:12 EDT

Ukraine: deux militantes des Femen interpellées en Crimée après avoir dénoncé "la guerre de Poutine"

Deux femmes du mouvement féministe des Femen ont été interpellées par la police jeudi à Simféropol, la capitale de la région ukrainienne de Crimée, après avoir brièvement fait irruption, le torse dénudé, dans un rassemblement pro-russe devant le Parlement local, a constaté l'AFP.

L'une d'entre elles a très rapidement été stoppée, tandis que la deuxième a couru sur la vaste esplanade en criant "Stop Putin's war !" ("Arrêtez la guerre de Poutine !"), avant d'être ceinturée par des cosaques, puis embarquée dans une voiture par des membres des forces de l'ordre.

On ignorait leurs noms, leur nationalité et où la police les avaient emmenées.

La foule autour, une centaine de personnes agitant notamment des drapeaux russes, a hurlé "honte !".

Le mouvement Femen est né en Ukraine et s'est fait connaître par ses actions hautement médiatiques où elles apparaissent les seins nus. Elles n'ont plus aujourd'hui de représentation en Ukraine. Elles ont en revanche ouvert à Paris un centre.

Le Parlement de Crimée a fait jeudi un pas de plus vers la partition de l'Ukraine en demandant à Vladimir Poutine le rattachement de cette péninsule à la Russie et en annonçant un référendum pour le 16 mars.

Les électeurs de Crimée, un territoire stratégique pour Moscou où les forces russes cernent depuis le 28 février la plupart des bases militaires ukrainiennes, auront le choix entre un rattachement à la Russie et une autonomie nettement renforcée, a expliqué à l'AFP le député Grigori Ioffe.

bds/kat/ml