NOUVELLES
06/03/2014 02:28 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

Ukraine: chassé de Crimée, l'envoyé spécial de l'ONU arrive à Istanbul

L'envoyé spécial de l'ONU en Crimée, Robert Serry, est arrivé tard mercredi soir à Istanbul après avoir écourté sa mission dans la péninsule ukrainienne russophone où il a été pris à partie par des miliciens pro-russes, a-t-on appris jeudi de source turque.

"L'envoyé est arrivé à Istanbul avec sa délégation", a précisé cette source gouvernementale sous couvert d'anonymat.

On ignorait dans l'immédiat si M. Serry avait prévu de rencontrer des responsables turcs.

Le diplomate a décidé de mettre fin à sa mission après avoir été retenu brièvement mercredi par des hommes armés à Simféropol.

L'envoyé spécial "retournera sous peu à Kiev pour poursuivre sa mission, qui a été interrompue par l'incident d'aujourd'hui" (mercredi), avait déclaré dans un communiqué un porte-parole de l'ONU, Farhan Haq.

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères avait annoncé que M. Serry avait été brièvement retenu par des hommes armés en uniforme à Simféropol.

La Crimée, péninsule russophone du sud de l'ex-République soviétique, est contrôlée de facto depuis le 28 février par des soldats armés en uniformes identifiés par la population et les journalistes sur place comme appartenant aux forces russes.

Moscou dément son implication et parle de groupes "d'autodéfense" organisés par une population majoritairement d'origine russe menacée par les nouvelles autorités pro-européennes de Kiev.

La Turquie, alliée de l'Otan, préconise une solution pacifique à la crise en Ukraine tout en défendant l'intégrité territoriale de ce pays. Elle insiste en outre sur son rôle de "grand frère" de la minorité tatare de Crimée, une ethnie musulmane turcophone.

BA/pa/ml