NOUVELLES
06/03/2014 05:01 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis envoient six F-15 pour renforcer la surveillance de l'espace aérien balte

Les États-Unis qui assurent la surveillance de l'espace aérien balte dans le cadre de l'Otan ont décidé d'y envoyer six avions de chasse F-15 supplémentaires, a annoncé jeudi le ministre lituanien de la Défense, Juozas Olekas.

Les appareils ont atterri jeudi en début d'après-midi à Zoknai, ancienne base aérienne soviétique proche de la ville de Siauliai, dans le nord de la Lituanie, a précisé la porte-parole du ministère, Viktorija Cieminyte.

Le ministre a déclaré à l'AFP que l'envoi des avions était une réponse "à l'agression de la Russie en Ukraine ainsi qu'à une intensification de l'activité militaire russe dans la région de Kaliningrad", une enclave russe située entre la Lituanie et la Pologne.

La présidente lituanienne Dalia Grybauskaite qui participait jeudi à Bruxelles à un sommet européen extraordinaire sur l'Ukraine a estimé que "la réponse de l'Otan était prompte et rapide".

La présidente Grybauskaite qui avait inspecté mercredi la base aérienne avait appelé l'Otan "à une plus grande présence dans les pays baltes".

Les pays de l'Alliance assurent à tour de rôle la protection de l'espace aérien des pays baltes qui ne disposent pas d'une aviation militaire suffisante.

Depuis janvier, les forces aériennes américaines patrouillent le ciel faisant frontière au sud et à l'est avec la Russie et le Bélarus à l'aide de quatre appareils F-15 depuis la base de Zoknai.

Les trois anciennes républiques soviétiques, la Lituanie, la Lettonie et l'Estonie, entrées dans l'Otan en 2004, s'inquiètent du potentiel militaire grandissant de la Russie à ses frontières, la crise ukrainienne n'ayant fait que renforcer ces appréhensions.

La présidente lituanienne a souligné que l'Europe n'était "toujours pas capable de comprendre ce qui arrivait", et que la Russie essayait de "réécrire les frontières de la Seconde guerre mondiale" en Ukraine.

"La Russie aujourd'hui est dangereuse. La Russie est aujourd'hui imprévisible", a-t-elle déclaré.

Dénonçant une "brutale agression" de la Russie contre l'Ukraine, elle a affirmé: "Après l'Ukraine, il y aura la Moldavie, et après la Moldavie, ce sera d'autres pays".

Vilnius s'inquiète des récentes manoeuvres au large de la Pologne et de son propre pays.

La porte-parole du ministère de la Défense a souligné que la Lituanie a observé une plus grande activité des avions militaires russes près des frontières baltes, ce qui a contraint les chasseurs de l'Otan à réagir "plus de 40 fois l'année dernière".

"En janvier et en février, le nombre de décollages des appareils de l'Otan pour identifier des avions russes a augmenté par rapport à l'année précédente", a déclaré Cieminyte sans donner de chiffre précis.

vab-mc/ea/jls