NOUVELLES
06/03/2014 07:19 EST | Actualisé 06/05/2014 05:12 EDT

L'Aberta et le Manitoba présentent leur budget pour l'année 2014-2015

Les ministres des Finances de l'Alberta et du Manitoba ont tous deux présenté, jeudi, un budget sans hausse de taxe.

Pour la première fois en six ans, l'Alberta aura un surplus budgétaire de 1,1 milliard $ pour l'année fiscale 2014-2015, a annoncé le ministre des Finances Doug Horner.

Aucune hausse de taxes n'est prévue, et l'Alberta gardera son statut de seule province canadienne sans taxe de vente.

Une augmentation de 3,2 pour cent du budget alloué à l'éducation permettra notamment d'ouvrir 50 nouvelles écoles et de créer 2000 nouvelles places dans les établissements post-secondaires.

La province consacrera aussi 1,1 milliard $ sur les trois prochaines années pour aider Calgary et le sud de l'Alberta à se reconstruire après avoir été gravement touchés par des inondations l'été dernier.

Les itinérants auront leur part du gâteau, alors que 2000 d'entre eux pourront être hébergés, et le budget de la santé a été augmenté de 3,6 pour cent.

Malgré le surplus annoncé, une dette de 21 milliards $ d'ici 2017 est à prévoir, surtout pour adapter les routes, les hôpitaux et les écoles aux quelques dizaines de milliers de nouveaux arrivants par année.

Le ministre Horner a indiqué qu'il jugeait insensé d'utiliser les épargnes de la province, qui devraient atteindre 26 milliards $ cette année, lorsqu'ils bénéficient d'un retour d'investissement de 11 pour cent et que les coûts d'emprunt sont inférieurs à 4 pour cent.

Au Manitoba

La ministre des Finances néodémocrate du Manitoba, Jennifer Howard, a pour sa part présenté un budget prudent, sans hausse de taxes pour les particuliers comme pour les entreprises pour la première fois en trois ans.

Le budget 2014-2015 prévoit une hausse des dépenses et des investissements mineurs dans les soins à l'enfance, l'aide à la location et les petites entreprises.

Quelques mesures sont adressées à la classe moyenne, dont un prêt visant à aider les automobilistes à acheter des pneus d'hiver et une enveloppe de 5,5 milliards $ vouée à augmenter le nombre de places en garderie.

Elle a également décoché une flèche à l'endroit du gouvernement fédéral, qui a notamment coupé 100 millions $ en financement, parce que Statistiques Canada a sous-estimé sa population, selon la province.

L'absence de croissance dans les transferts fédéraux aux provinces explique que le Manitoba a dû retarder l'élimination des taxes scolaires pour les aînés et accroître les estimations quant au déficit, note le budget, qui prévoit un déficit de l'ordre de 357 millions $ lors du prochain exercice budgétaire.

Le NPD a promis de limiter la hausse des dépenses à deux pour cent en coupant ou en gelant le budget de neuf ministères. Cela ne devrait pas affecter les services à la population, a assuré Mme Howard, mais l'État doit être «plus efficace» dans sa manière de fournir ces services.