NOUVELLES
06/03/2014 12:01 EST | Actualisé 06/05/2014 05:12 EDT

Des attentats et des affrontements font au moins 42 morts en Irak

BAGDAD - Une série d'attentats à la bombe et des affrontements ont fait au moins 42 morts en Irak, jeudi.

Les attaques, qui ont commencé jeudi après-midi, n'ont pas été revendiquées, mais elles portent la signature d'Al-Qaida et d'autres groupes de militants sunnites. Ces derniers tentent de miner le pouvoir du gouvernement irakien, qui est dominé par les chiites.

À Bagdad, une voiture piégée a tué 7 personnes et a en blessé 17 autres à Amil, dans le sud-ouest de la capitale irakienne, alors qu'une bombe dissimulée dans un café du quartier de Sadr City a fait 4 morts et 15 blessés.

Une explosion dans une rue commerciale du centre de Bagdad a coûté la vie à 3 résidants et en a blessé 13 autres. Une autre déflagration survenue près de la Zone verte a pour sa part fauché 3 personnes et fait 8 blessés.

À Hillah, une ville située à environ 95 kilomètres au sud de la capitale, deux voitures piégées ont tué 9 civils et en ont blessé 28 autres.

Du côté d'Iskandariyah, à 50 kilomètres au sud de Bagdad, 4 résidants ont perdu la vie dans une explosion, qui a aussi fait 10 blessés.

À Mishada, une localité située à 30 kilomètres au nord de la capitale, une voiture piégée a fait 5 morts et 14 blessés.

Enfin, des affrontements entre des militants et les forces de sécurité irakiennes près de Fallujah ont aussi coûté la vie à 5 personnes, en plus de faire 13 blessés.

Ces chiffres ont été confirmés par trois représentants des autorités médicales.

Cette vague d'attentats s'est produite un jour après qu'une série de déflagrations eut tué au moins 24 personnes à travers l'Irak.