NOUVELLES
06/03/2014 11:01 EST | Actualisé 06/05/2014 05:12 EDT

Crise à l'Université d'Ottawa : Allan Rock annonce la création d'un groupe de travail

Le recteur de l'Université d'Ottawa, Allan Rock, est sorti de son mutisme jeudi matin. C'était la première fois qu'il s'adressait aux membres de la presse depuis que l'université est plongée au cœur de deux controverses.

Allan Rock a parlé entre autres de la suspension du programme de hockey masculin interuniversitaire, lundi dernier, en lien avec des allégations d'agression sexuelle impliquant un ou des joueurs de l'équipe.

Ce dernier a expliqué qu'il aurait voulu en parler publiquement plus tôt, mais que la Police de Thunder Bay lui a demandé d'attendre en raison de l'enquête en cours.
« Ce ne sont que des allégations pour l'instant », a-t-il tenu à rappeler.

Création d'un groupe de travail

Le recteur a aussi abordé le dossier de la présidente de la Fédération étudiante, Anne-Marie Roy, qui a récemment fait l'objet d'une conversation dégradante, sexiste, misogyne et violente sur Facebook.

L'Université d'Ottawa a donc décidé de créer un groupe de travail. 

Sa mission sera d'évaluer l'atmosphère qui prévaut présentement sur le campus, d'apporter des changements si nécessaire et, finalement, de réaffirmer les valeurs communes de l'établissement.

« Dans la vie, chacun de nous peut refuser de participer à des conversations qui banalisent la violence faite aux femmes », a jouté Allan Rock. 

De son côté, le président de l'Association des professeurs de l'Université d'Ottawa, Christian Rouillard, est d'avis que le recteur aurait pu agir plus rapidement.

« C'est un enjeu d'une telle gravité que, de toute évidence, le recteur devait assumer la responsabilité institutionnelle », croit-il.

Huit recommandations pour mettre fin à la « culture du viol »

Par ailleurs, un regroupement d'étudiants a formulé huit recommandations pour mettre fin à ce qu'il qualifie de « culture du viol ». L'initiative est saluée par l'Association des professeurs.

« Elles nous semblent toutes, sans exception, très réfléchies, pragmatiques, faciles à mettre en œuvre », ajoute Christian Rouillard.