NOUVELLES
06/03/2014 02:26 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

Bahreïn: deux enfants blessés en tentant de poser une bombe (police)

Deux enfants de 10 et 11 ans ont été blessés mercredi en tentant de poser une bombe artisanale près de Manama, trois jours après la mort de policiers dans un attentat, a annoncé jeudi la police bahreïnie.

"Un groupe de terroristes a exploité ces enfants pour poser une bombe artisanale dans la région de Daih", a indiqué un responsable de la police cité par l'agence officielle BNA.

Selon des photos publiées par la police, l'un des enfants a eu les doigts arrachés par l'explosion et l'autre a été atteint par de nombreux éclats au corps et au visage.

La police a indiqué avoir lancé une enquête pour identifier les personnes qui ont incité ces enfants à poser la bombe.

Par ailleurs, le chef de la police nationale de Bahreïn, le général Tarek Hassan al-Hassan a annoncé, dans un communiqué mercredi, l'arrestation de quatre auteurs présumés de l'attentat qui a coûté la vie lundi à trois policiers, dont un officier émirati.

Dans un premier temps, les autorités avaient annoncé l'arrestation de 25 suspects dans cet attentat, le plus grave contre les forces de sécurité de Bahreïn depuis le début de la contestation animée par la majorité chiite dans ce petit royaume du Golfe dirigé par une dynastie sunnite.

L'attentat a été commis sur fond d'impasse politique à Bahreïn où l'opposition réclame l'instauration d'une véritable monarchie constitutionnelle alors que le pouvoir refuse de faire des concessions de fond.

Face à la poursuite de la contestation, les autorités ont alourdi l'an dernier les peines pour les auteurs de violences et introduit la peine de mort ou la prison à perpétuité en cas de morts ou de blessés.

Selon la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), au moins 89 personnes ont été tuées depuis le début de la contestation.

bur/mh/feb