NOUVELLES
05/03/2014 05:59 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

Mondial-2014/préparation - Angleterre-Danemark: déclarations

Roy Hodgson (sélectionneur de l'Angleterre): "Les Danois étaient très bien organisés et on a vraiment dû les travailler. Dans le but, Kasper Schmeichel a fait un travail incroyable. Mais à partir de la 60e minute, on a produit de vrais bons mouvements et l'entrée de Lallana a fait une grosse différence. C'est trop difficile de juger sur une performance mais si on veut de nouveau utiliser Rooney et Sturridge ensemble, on doit encore travailler. Avant, notre jeu de passes était un peu trop lent. En deuxième période, on a mieux réussi à passer derrière la défense et à se créer des occasions qui ont amené le but. Il y a beaucoup de choses positives comme la victoire, l'énergie que l'on a mise en deuxième période, la détermination pour contourner le bloc danois même si on est parvenu assez rarement face à un gardien incroyable. En toute honnêteté, je ne crois pas qu'il y ait le moindre aspect négatif avec les jeunes joueurs. Je voulais utiliser ce match comme-ça, leur donner une possibilité de jouer. Ce que j'ai appris ces derniers jours c'est que ce Mondial compte vraiment pour les joueurs. Si les joueurs qui jouent actuellement continuent à le faire comme il le font, ce qui est sûr c'est qu'il n'y aura pas grand chose à dire sur ceux qui ne seront pas dans la liste. Je vais encore avoir des maux de tête, mais c'est une bonne nouvelle pour l'Angleterre. C'est évident que l'on se dirige vers une équipe jeune. Plus de la moitié du groupe à moins de 23 ans. Mais je refuse d'aller dans cette direction par obligation. Je voulais aussi voir des joueurs courir à la perte du ballon, être préparés à l'idée de faire des erreurs et de voir qu'ils peuvent les réparer. J'ai beaucoup d'options. On voulait vraiment voir Sturridge, Rooney et Sterling devant en première période pour voir comment cela fonctionne".

Morten Olsen (sélectionneur du Danemark): "Quand je compare l'Angleterre avec les équipes que l'on a jouées depuis dix ans, elle a maintenant une jeune équipe avec beaucoup de vitesse. Vous ne l'avez pas trop vu aujourd'hui car on n'a pas trop laissé d'espace, mais au Mondial, cela devrait être plus ouvert. C'est une équipe prometteuse pour l'avenir. Est-ce qu'elle sera prête pour le Mondial, ça je ne sais pas. Au Mondial, c'est la forme du moment qui compte. Notre capitaine Agger a bien joué, par contre, pour Bendtner, ce n'est pas suffisant. Il ne joue pas beaucoup. Mais s'il ne trouve pas un club où il joue, je ne peux pas vraiment l'utiliser et on a besoin d'autres joueurs. Mais je suis confiant pour lui cet été".

Daniel Sturridge (attaquant de l'Angleterre): "Quel que soit le système choisi par le sélectionneur, je me fond dedans et je veux faire la différence, mettre de l'impact. Il faut faire son boulot du mieux que l'on peut. Ce qui compte, ce n'est pas où je joue et il n'est pas question de remettre en question les choix du sélectionneur".

cd/jde