NOUVELLES
05/03/2014 05:14 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

Mondial-2014/préparation - L'Angleterre souffre pour battre le Danemark

L'Angleterre, à force d'obstination, a fini par convertir en victoire (1-0) sa domination contre le Danemark, mercredi en match amical, avançant ainsi un peu dans sa réflexion avant le Mondial-2014.

Après les défaites contre le Chili et l'Allemagne cet automne, les coéquipiers de Rooney, globalement décevant, évitent ainsi un troisième match sans but marqué à domicile pour la première fois depuis 1981. Ce qui aurait fait mauvais genre.

Si les intentions n'ont pas manqué, l'équipe, appliquée, s'est paradoxalement montrée trop empruntée et peu inspirée malgré son caractère joueur.

Mais, même désordonnés, ses efforts lui ont permis de forcer la décision lorsque Sturridge, en pleine réussite avec Liverpool, a trompé l'excellent Schmeichel (82e).

Avant cela, le 4-3-3 d'Hodgson, prompt à se transformer en 4-2-3-1 en phase offensive avec Wilshere montant d'un cran, a pourtant tenté de surprendre son adversaire en multipliant les permutations.

Il y est pourtant rarement parvenu. Dans la dernière partie du match, le fils du légendaire gardien danois de Manchester United a même dégoûté Welbeck (68, 71) avant de craquer une fois.

Côté satisfaction, la deuxième titularisation de Sterling, qui a touché le poteau (43), a été plus qu'intéressante dans son rôle d'agitateur malgré son déchet face au but.

Derrière, il y a toutefois à boire et à manger pour Hodgson, engagé dans sa revue d'effectif à deux mois de donner sa liste définitive pour la Coupe du monde.

Au milieu, Henderson, si bon avec Liverpool, s'est ainsi montré décevant. En revanche, Shaw, 18 ans, et Cole, en manque de temps de jeu à Chelsea, n'ont pas faibli.

Alors que les Danois, qui eux ne disputeront pas le Mondial brésilien, ne sont pas des monstres de rapidité, la paire Smalling-Cahill, parfaitement suppléée par Hart, a également trouvé le moyen de se faire surprendre deux fois dans l'axe (16, 65).

Absent sur blessure, Jagielka n'a pas trop de soucis à se faire pour sa place de titulaire.

cd/sk