NOUVELLES
05/03/2014 05:17 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

Mondial-2014/préparation - La Belgique gaspille face à la Côte d'Ivoire

La Belgique, séduisante pendant une heure, a ensuite gaspillé un avantage de deux buts face à la Côte d'Ivoire (2-2) au terme d'un match amical mercredi à Bruxelles entre deux équipes qui prétendent à un rôle lors du Mondial-2014 au Brésil.

Désireux de gommer la frustration née des deux défaites face à la Colombie (0-2) et au Japon (2-3) à l'occasion des deux dernières sorties amicales fin 2013, les Diables Rouges souhaitaient se replacer dans une dynamique positive. Une fin de match bâclée les en a empêchés.

Devant leur chaud public et dans un stade Roi Baudouin une nouvelle fois comble, les Belges ont entamé la rencontre avec un état d'esprit offensif rapidement concrétisé par un but de Marouane Fellaini, de la tête à la réception d'un corner (17e).

Récompense logique pour le joueur de Manchester United, dans tous les bons coups belges en début de rencontre et dont le positionnement très haut sur le terrain a posé des problèmes constants aux défenseurs ivoiriens souvent dépassés.

Les deux sélectionneurs avaient décidé d'épargner quelques-uns de leurs cadres; Marc Wilmots laissant Eden Hazard sur le banc jusqu'à l'heure de jeu et Sabri Lamouchi agissant de même avec Didier Drogba durant les 45 premières minutes.

"J'ai besoin de repos. Je joue beaucoup en ce moment en club et je dois penser à ne pas me griller en vue de la fin de saison", avait argumenté Hazard, en très grande forme ces dernières semaines à Chelsea.

Même sans leur star, les Belges, toujours offensifs après la pause , ont doublé leur avance par Radja Nainggolan (51e).

Mais l'entrée au jeu de Drogba au retour des vestiaires à donné plus de vigueur à une équipe ivoirienne jusque-là timorée. L'attaquant de Galatasaray a d'ailleurs réduit le score profitant d'un passage à vide de la défense belge à un quart d'heure du terme.

La défense belge, jusque-là si solide, a alors perdu pied en concédant un deuxième but dans les dernières secondes, inscrit par Gradel (90+2).

bnl/jde