NOUVELLES
05/03/2014 07:51 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

Le Qatar regrette le rappel d'ambassadeurs de monarchies voisines

Le Qatar a regretté mercredi la décision de trois de ses voisins, dont l'Arabie saoudite, de retirer leurs ambassadeurs de Doha et affirmé ne pas avoir l'intention de prendre une mesure réciproque.

"Le Qatar regrette et s'étonne" de la décision de l'Arabie saoudite, des Emirats arabes unis et de Bahreïn et "ne va pas retirer ses ambassadeurs dans ces pays", a indiqué le Conseil des ministres dans un communiqué.

Les trois voisins du Qatar ont décidé mercredi de rappeler leurs ambassadeurs pour protester contre ce qu'ils considèrent comme des ingérences de ce pays, membre comme eux du Conseil de coopération du Golfe, dans leurs affaires et son soutien aux islamistes de la région, notamment en Egypte.

"La décision des frères en Arabie, aux Emirats et à Bahreïn, n'a aucun lien avec les intérêts des peuples du Golfe, leur sécurité et leur stabilité", a répliqué le Conseil des ministres du Qatar dans son communiqué.

"Elle concerne des divergences sur des questions hors des pays du Conseil de coopération du Golfe", a-t-il ajouté dans une référence à l'Egypte où le Qatar soutient les Frères musulmans écartés par l'armée tandis que les trois pays appuient le pouvoir mis en place après l'éviction du président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013.

"L'Etat du Qatar est et restera attaché à la fraternité entre les peuples du Golfe" et aux "valeurs et principes du CCG", a poursuivi le Conseil des ministres.

Il a aussi affirmé l'engagement du Qatar "à respecter ses engagements au sein du CCG concernant sa stabilité et la sécurité de ses membres".

L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn, ont notamment motivé le retrait de leurs ambassadeurs de Doha par le non-respect du Qatar d'un engagement pris il y a trois mois de cesser de soutenir les Frères musulmans en Egypte.

bur/mh/hj