NOUVELLES
05/03/2014 09:02 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

Israël aurait saisi des roquettes syriennes destination de Gaza

JÉRUSALEM - Les forces navales israéliennes ont intercepté mercredi en mer Rouge un navire à bord duquel elles ont saisi une cargaison iranienne de dizaines de roquettes syriennes sophistiquées destinées aux militants de la bande de Gaza.

Le navire et sa cargaison de roquettes M302 ont été interceptés à 1600 kilomètres au sud d'Israël, en eaux internationales au large des côtes du Soudan et de l'Érythrée, a indiqué aux journalistes un porte-parole de l'armée israélienne, le lieutenant-colonel Peter Lerner.

Il a ajouté que les roquettes M302 ont une portée de 160 kilomètres, ce qui aurait permis aux militants de Gaza de frapper pratiquement tout le territoire israélien. Les roquettes artisanales M75 actuellement utilisées par les militants ont une portée de seulement 80 kilomètres, mais le groupe militant Hezbollah aurait utilisé des M302 lors d'une guerre avec Israël, en 2006.

L'armée israélienne accuse l'Iran d'avoir orchestré une opération complexe pour envoyer les roquettes à Gaza. Fabriquées en Syrie, les M302 avaient été été expédiées par avion vers l'Iran avant d'être transférées du port iranien de Bandar Abbas vers l'Irak, où elles ont été placées à bord d'un navire à destination du Soudan. Du Soudan, la cargaison devait traverser l'Égypte pour se rendre à Gaza. L'armée israélienne affirme que les militant ont utilisé ce trajet dans le passé.

Le colonel Lerner a ajouté que les 17 membres d'équipage du navire, qui battait pavillon panaméen, ne savaient probablement rien de la cargaison qu'ils transportaient. La navire fait maintenant route vers le port d'Eilat, dans l'extrême-sud d'Israël.

L'agence de presse iranienne semi-officielle Fars, qui entretient des liens étroits avec la Garde révolutionnaire, a réfuté les allégations israéliennes, les qualifiant de «mensonges». Le Hamas, qui gouverne Gaza, n'a pas réagi.

Le ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon, a déclaré que ces armes ont une «importance stratégique».

«L'Iran entraîne, finance et arme des groupes terroristes dans la région et à travers le monde, et sa tentative infructueuse de transférer les armes découvertes ce matin en est une nouvelle preuve», a-t-il déclaré.