NOUVELLES
05/03/2014 10:05 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

<em>Frozen</em> : le deuil et la guérison

La pièce de théâtre Frozen ou Océan Arctique aborde avec force les thèmes difficiles du deuil, de la perte, mais aussi du pardon et de la guérison.

La pièce de l'auteure britannique Bryony Lavery, traduite par le cinéaste et pour la première fois metteur en scène Jeremy Peter Allen, porte sur les chemins croisés d'une mère, d'une scientifique et d'un assassin liés par la découverte du corps d'une enfant disparue.

La mère sera confrontée au processus de pardon, mentionne Jeremy Peter Allen. « Même les criminels les plus odieux, il faut qu'il y ait un processus de pardon pour ces gens-là et c'est ce que le personnage de la mère doit faire comme cheminement, elle réalise qu'elle-même, pas juste le système de justice, mais elle-même, pour se libérer de ce poids qu'elle porte de l'horreur du meurtre de sa fille, elle doit peut-être aller en prison rencontrer ce criminel », dit-il.

Le débat suscité par les commentaires du sénateur Pierre-Hugues Boisvenu en 2012 a convaincu Jeremy Peter Allen de traduire la pièce pour la présenter au public québécois.

« Quand le sénateur Boisvenu en 2012 a dit : "Il faudrait qu'on donne le droit à chaque assassin d'avoir sa corde dans sa cellule pour se pendre", je me suis dit : "la réaction, le débat que ça avait suscité, des gens qui trouvaient qu'il faisait bien de le dire et d'autres qui trouvaient que c'était terrible, c'est exactement le genre de propos abordés dans la pièce, cette espèce de zone grise entre la justice et la vengeance" », explique-t-il.

Le metteur en scène fait appel à son travail de cinéma pour sa première production théâtrale.

« Certainement, j'ai fait un travail avec des écrans, avec de la projection vidéo, il y a certaines scènes où il y a même une question de cadrage, il y a même de gros plans », dit-il.

Frozen ou Océan Arctique interprétée par Marie-Ginette Guay, Nancy Bernier, Éric Leblanc et Simon Larouche est présentée au Théâtre de la Bordée jusqu'au 29 mars.