Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Libye: assassinat du chef du Conseil militaire de Syrte

Des hommes armés ont assassiné samedi le chef du Conseil militaire de la ville de Syrte, à 500 km à l'est de Tripoli, selon des sources hospitalières et de sécurité.

"Des hommes inconnus ont tué par balles le chef du Conseil militaire, Makhlouf Ben Nasseur al-Ferjani, avant de prendre la fuite", a indiqué un responsable de sécurité sous couvert de l'anonymat.

Une source médicale à l'hôpital Ibn Sina de Syrte a confirmé la mort de M. al-Ferjani, précisant que la victime avait été touchée à la tête et à la poitrine.

Au lendemain de la chute du régime de Mouammar Kadhafi en octobre 2011, des Conseils militaires ont été formés par les ex-rebelles pour sécuriser les villes.

Ils dépendent officieusement du ministère de la Défense, qui n'est cependant jamais parvenu à imposer un contrôle total sur ces groupes armés, formés notamment sur des bases tribales.

Depuis la chute du régime kadhafiste, la Libye a été le théâtre de violences et d'assassinats visant notamment des militaires et responsables des services de sécurité, en particulier dans l'est du pays.

Le 12 janvier, le vice-ministre de l'Industrie, Hassan al-Droui, avait été assassiné à Syrte, dernier bastion kadhafiste à tomber aux mains des rebelles en 2011.

bra-ila/cbo

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.