Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Hollande : "tout doit être fait" pour éviter une intervention russe en Ukraine

Le président François Hollande a estimé samedi que "tout devait être fait pour éviter une intervention extérieure" en Ukraine, ajoutant qu'un recours à la force par la Russie ferait peser "des menaces réelles sur l'intégrité territoriale et la souveraineté" du pays.

Le chef de l'Etat français "s'est entretenu aujourd'hui avec M. Donald Tusk, Premier ministre de Pologne", a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

Les deux hommes "ont partagé leur plus vive inquiétude à la suite de la décision du Conseil de la Fédération de Russie d'autoriser l'envoi de troupes russes en Ukraine, qui fait peser des menaces réelles sur l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Ukraine".

François Hollande a estimé dès lors que "tout devait être fait pour éviter une intervention extérieure et les risques d'une escalade éminemment dangereuse", poursuit le texte.

Le président a enfin "salué l'action commune de la Pologne, de l'Allemagne et de la France" pour sortir de cette crise et "appelé à une action européenne rapide et coordonnée au cours du prochain Conseil des Affaires étrangères le 3 mars prochain".

Le chef de l'Etat s'est également entretenu de l'Ukraine avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a par ailleurs indiqué la présidence un peu plus tard.

rh/ei/sym

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.