Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les assassins du leader communiste Chris Hani agressés en prison

Deux hommes condamnés pour l'assassinat du leader communiste anti-apartheid Chris Hani en 1993 ont été agressés et blessés en prison mercredi à Pretoria, a indiqué un porte-parole des services pénitentiaires.

"Les condamnés Clive Derby-Lewis et Janus Walusz ont été attaqués par un autre condamné avec une cuillère de table", a indiqué le porte-parole, Manelisi Wolela.

"Ils souffrent tous les deux de lacérations sur le crâne et sur les mains", a précisé M. Wolela dans un communiqué.

Contacté par l'AFP, il n'a pas souhaité faire de commentaires sur le motif de l'agression.

Derby-Lewis, militant d'extrême droite aujourd'hui âgé de 78 ans, et l'immigrant polonais Walusz, 61 ans, ont été condamnés à 25 ans de prison pour l'assassinat de Chris Hani, juste un an avant les premières élections libres en Afrique du Sud et l'arrivée au pouvoir de Nelson Mandela.

L'assassinat avait exarcerbé à l'époque les tensions raciales, provoquant de violentes émeutes dans une Afrique du Sud secouée par les derniers soubresauts de l'apartheid. Nelson Mandela lui-même était intervenu à la télévision nationale, dans un discours vibrant d'émotion et resté célèbre, pour appeler ses concitoyens au calme et à la réconciliation.

L'anniversaire de la mort de Chris Hani est commémoré chaque année par les grandes organisations politiques et syndicales en Afrique du Sud.

jcm-cpb/mba

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.