Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le patron de la F1, Bernie Ecclestone, jugé à partir du 24 avril à Munich

Le grand argentier de la Formule 1, Bernie Ecclestone, sera jugé pour corruption à partir du 24 avril par un tribunal de Munich, a annoncé mercredi la juridiction.

Au total, 26 journées d'audience sont pour l'instant prévues jusqu'au 16 septembre, a précisé le tribunal dans un communiqué.

Le milliardaire britannique de 83 ans qui a déjà indiqué qu'il plaiderait non coupable, est accusé d'avoir versé 35 millions d'euros de pots-de-vin à un banquier allemand en 2006 et 2007, lors de la vente des droits de la F1 au fonds d'investissement CVC Partners, actionnaire principal de Delta Topco, la holding de la F1, basée à Jersey.

Le tribunal de Munich avait annoncé en janvier son intention de juger M. Ecclestone à partir d'avril mais n'avait pas encore donné la date exacte de début du procès.

En raison de cette procédure judiciaire, le conseil d'administration de Delta Topco a décidé à la mi-janvier de retirer à M. Ecclestone certaines responsabilités au sein du groupe qui gère la plus prestigieuse des compétitions automobiles.

Mais il a également souligné qu'il continuerait à gérer Formula One Management (FOM), le bras purement opérationnel de CVC Partners et Delta Topco en F1, au sein de Formula One Group (FOG).

M. Ecclestone peut continuer potentiellement à négocier les futurs contrats, à défaut de les signer, avec les écuries, les promoteurs, les propriétaires de circuits et les parraineurs de la F1, comme il le fait, dans la plus grande discrétion, depuis les années 80.

elr/aro/jgu

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.