NOUVELLES
22/02/2014 12:06 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT

Au G20, même Janet Yellen doit montrer son badge

La présidente de la Réserve fédérale américaine est sans doute l'une des femmes les plus puissantes du monde. Mais les services de sécurité du G20 à Sydney n'en ont pas moins demandé à Janet Yellen sa carte d'identité samedi, selon un témoin de la scène.

Alors qu'elle s'apprêtait à rentrer dans le restaurant de l'Intercontinental, l'hôtel où se déroulent les réunions du G20 de ce week-end, la nouvelle présidente de la Fed a dû fouiller dans son sac pour en extirper son identification, a rapporté Ian Talley, reporter au Wall Street Journal.

"Sans doute la femme la plus puissante du monde, mais Yellen de la Fed n'est pas encore tout à fait une célébrité", a tweeté le journaliste. "Le personnel du G20 vient de lui demander sa carte d'identité pour qu'elle puisse entrer prendre son petit-déjeuner".

Les ministres des Finances et les banquiers centraux du G20 sont réunis samedi et dimanche à Sydney, dans un contexte de sortie progressive du programme de soutien de la Fed à l'économie américaine, un phénomène qui provoque des grincements de dents chez plusieurs pays émergents.

Avant de rencontrer les grands de ce monde, Janet Yellen s'était entretenue avec deux petits entrepreneurs à l'invitation du pays hôte, l'Australie, soucieux d'établir des liens entre les responsables internationaux et l'homme de la rue.

"On les a piochés dans l'annuaire téléphonique et on leur a dit en gros +Venez donc rencontrer le Pr Yellen+", a expliqué le Trésorier australien, Joe Hockey.

mp-fmp/glr