DIVERTISSEMENT
20/02/2014 11:11 EST | Actualisé 20/02/2014 11:30 EST

Le chien, le meilleur ami du cinéma (PHOTOS)

Courtoisie

Le cinéma aime les animaux et en particulier les chiens, dont certains représentants sont devenus de véritables vedettes internationales rivalisant parfois avec les stars hollywoodiennes sur deux pattes. À l’occasion de la sortie de Belle et Sébastien de Nicolas Vanier, le Huffington Post Québec vous propose de découvrir quelques films où la race canine tient le haut du pavé.

EN IMAGES:

Les chiens au cinéma

1 – Le Magicien d’Oz (The Wizard of Oz) de Victor Fleming

Le film sorti en 1939 n’a pas seulement révélé au grand public l’actrice Judy Garland, mais a aussi mis les projecteurs sur Terry, un Cairn terrier femelle qui fut payé 125 dollars par semaine pour son rôle de Toto dans la comédie musicale et dorénavant classique Le Magicien d’Oz. L’animal a d’ailleurs été considéré comme une artiste à part entière méritant au passage sa propre biographie. On peut aujourd’hui visiter sa tombe au cimetière Hollywood Forever de Los Angeles où notre vedette repose parmi les grands du 7e art.

2 - Antarctica de Koreyoshi Kurahara

Probablement le plus beau film réalisé sur les chiens. Film japonais tiré d'une histoire vraie. On suit le destin tragique d'une douzaine de canidés abandonnés en Antarctique par des scientifiques qui ont dû quitter les lieux rapidement en raison des conditions climatiques extrêmes. Le film, très bien fait et réaliste, nous montre leurs conditions de vie terribles alors que seuls Taro et Jiro vont réussir à survivre. Difficile, très difficile de ne pas tirer une larme devant ce magnifique film, blanc et cruel.

3 – Le Masque (The Mask) de Chuck Russell

Milo est un chien loyal qui n’est pas prêt à abandonner son maître Stanley Ipkiss, même si celui-ci est devenu complètement crack-pot depuis qu’il a trouvé dans les bas-fonds de la ville un masque aux vertus magiques dévastatrices. Dans cette comédie très réussie de 1994 où Jim Carrey s’amuse à accomplir toutes les pitreries possibles et inimaginables, la sagesse appartient à coup sûr au futé Milo, le Jack Russell terrier à ne surtout pas confondre avec son homologue tout aussi intelligent et vu récemment dans The Artist du Français Michel Hazanavicius.

4 – Fidèle Lassie (Lassie Come Home) de Fred M. Wilcox

S’il existe un film qui personnifie à merveille l’adage du chien meilleur ami de l’homme, eh bien, le voici. Toutefois, avant son arrivée sur grand écran en 1943, Lassie était déjà bien connue des Américains qui suivaient les aventures de la magnifique Colley dans les nombreux livres, séries et spectacles qui lui ont été consacrés. Pour la petite histoire, sachez que Lassie a toujours été incarnée par des chiens mâles dont l’éclat des fourrures serait plus visuel. Il reste que Lassie a tellement marqué l’imaginaire qu’on peut retrouver son étoile sur le Walk of Fame à Hollywood.

5 – Beethoven de Brian levant

Autre race, autre genre. Beethoven est un sacré Saint Bernard plutôt imposant. Mais lorsqu’il arrive dans la famille Newton, personne ne sait encore que cet adorable chiot va progressivement prendre un poids disproportionné. À la fois maladroit, joueur et attachant, le géant Beethoven demande rarement la permission sans penser aux conséquences qui peuvent s’avérer vite ingérables. Depuis la sortie en 1992 du premier opus, le succès ne s’est jamais démenti avec déjà six films au compteur et une série télévisée de 26 épisodes.

6 – Les 101 Dalmatiens de Stephen Herek

Adaptée du dessin animé éponyme de Walt Disney (1961), cette version contemporaine a sans doute été tout un défi, car il a bien fallu trouver les nombreux chiens en chair et en os. Les chiots sont mignons, mais la palme revient à l’actrice Glenn Close qui incarne mieux que quiconque l’infâme Cruella d’Enfer.

7 – Didier d’Alain Chabat

On le voit bien, le cinéma s’est constamment amusé à donner aux chiens des traits humains. Mais lorsqu’un homme prend les attributs canins, alors on se retrouve devant Didier (1997), une comédie hilarante d’une originalité unique. L’idée sur papier aurait pu s’avérer une véritable catastrophe, mais le film accumule les bons coups grâce aux interprétations de Jean-Pierre Bacri en maître dépassé par les événements et d’Alain Chabat qui réussit le tour de force d’incarner un chien dans toute son excentricité et sa drôlerie.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?