Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Rejetant l'armistice, les jihadistes de Babbila piétinent le drapeau syrien

Trois jours à peine après une armistice conclue entre les rebelles et l'armée syrienne à Babbila, une localité près de Damas, les jihadistes ont annoncé jeudi leur rejet de l'accord et piétiné le drapeau officiel syrien.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), des membres de l'État islamique d'Irak et du Levant (EIIL), la faction la plus radicale de la rébellion en conflit armé avec tous les autres groupes insurgés, ont "annoncé leur refus de tout armistice", avec les autorités.

Selon des vidéos, ils ont décroché les drapeaux officiels syriens hissés sur le toit de la municipalité, les ont piétinés et brûlés et remplacés par le drapeau noir islamiste.

L'armée syrienne et les rebelles avaient conclu ces derniers jours des armistices dans la majorité des localités autour de Damas, dont le dernier en date lundi à Babbila, alors qu'à Genève des négociations entre représentants du régime et de la rébellion se sont soldées par un échec.

Après plus d'un an et demi de batailles féroces dans et autour de la capitale, les forces loyalistes au président Bachar al-Assad et les rebelles étaient arrivés à un compromis au terme duquel aucun des belligérants ne pouvaient clamer victoire.

Une source au sein des services de sécurité ainsi que les rebelles avaient assuré que l'accord devait permettre l'entrée de nourriture dans ces localités assiégées et en échange les rebelles devaient rendre leurs armes lourdes et hisser le drapeau officiel syrien à la place de l'étendard de la révolution.

rd/sk/sw

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.