Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Bernard « Rambo » Gauthier réplique à un témoignage sur Facebook

L'agent d'affaires de la FTQ-Construction à Sept-Îles, Bernard « Rambo » Gauthier, a vivement réagi mercredi soir sur sa page Facebook aux propos tenus par l'entrepreneur Normand Pedneault lors de son témoignage à la commission Charbonneau.

Dans un statut publié sur sa page personnelle dans lequel il ne mâche pas ses mots, M. Gauthier estime entre autres que l'entrepreneur du Saguenay « joue à la victime », avant de poursuivre qu'il « fait sa fortune sur le dos des travailleurs ».

Devant la commission mercredi, M. Pedneault a éclaté en sanglots en relatant un épisode survenu sur un chantier de la Côte-Nord en novembre 2005.

Selon l'entrepreneur du Saguenay, M. Gauthier et le représentant du local AMI, Michel Bézeau, auraient proféré des menaces à son endroit. Ils auraient exigé le départ des employés que M. Pedneault embauchait, et leur remplacement par des travailleurs qu'ils allaient choisir eux-mêmes.

Normand Pedneault a également soutenu que ses frères ont ensuite été victimes d'intimidation physique par une quarantaine d'hommes sur le chantier de travail. M. Pedneault a précisé toutefois que MM. Gauthier et Bézeau ne paraissaient pas avoir été présents lors de l'incident.

Aucune accusation n'a été déposée par la suite.

Joint au téléphone jeudi, M. Gauthier dit vouloir réserver ses commentaires pour son témoignage à la commission Charbonneau, qui devrait avoir lieu au cours de la semaine prochaine.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.