NOUVELLES
20/02/2014 08:37 EST | Actualisé 20/02/2014 08:37 EST

Barack Obama recevra le dalaï lama vendredi

Tibetan spiritual leader the Dalai Lama greets his followers at his arrival at the Buddhist cultural school in Salugara on the outskirts of Siliguri on March 27, 2013. The Dalai Lama expressed his sorrow for the self immolation protests going on in Tibet while speaking to journalists on his first day of a three day visit in Salugara, India's West Bengal state after an inauguration ceremony of a 130 foot Lord Buddha statue at Buddha Park. AFP PHOTO/ Diptendu DUTTA        (Photo credit should read DIPTENDU DUTTA/AFP/Getty Images)
Getty Images
Tibetan spiritual leader the Dalai Lama greets his followers at his arrival at the Buddhist cultural school in Salugara on the outskirts of Siliguri on March 27, 2013. The Dalai Lama expressed his sorrow for the self immolation protests going on in Tibet while speaking to journalists on his first day of a three day visit in Salugara, India's West Bengal state after an inauguration ceremony of a 130 foot Lord Buddha statue at Buddha Park. AFP PHOTO/ Diptendu DUTTA (Photo credit should read DIPTENDU DUTTA/AFP/Getty Images)

WASHINGTON - Le président américain Barack Obama va recevoir le dalaï lama vendredi à la Maison Blanche, une rencontre qui devrait fortement déplaire à la Chine.

"Le président va rencontrer le dalaï lama en tant que leader religieux et culturel respecté internationalement", a déclaré la porte-parole du Conseil de sécurité nationale à la Maison Blanche, Caitlin Hayden.

Obama a reçu le chef spirituel tibétain en exil pour la dernière fois à la Maison Blanche en 2011, une rencontre qui avait provoqué la colère de Pékin.

Signe que cette rencontre est un sujet sensible, cette entrevue est annoncée comme fermée à la presse dans l'agenda prévisionnel du président.

Mme Hayden a aussi souligné que si les Etats-Unis soutiennent l'approche du dalaï lama, ils reconnaissent que le Tibet "fait partie de la République populaire de Chine".

"Nous ne soutenons pas l'indépendance du Tibet", a-t-elle dit.

"Les États-Unis soutiennent fermement les droits de l'homme et la liberté religieuse en Chine. Nous sommes préoccupés par les tensions et la détérioration de la situation des droits de l'homme dans la région du Tibet", a-t-elle ajouté.

Caitlin Hayden a aussi déclaré que l'administration Obama allait renouveler son appel au gouvernement chinois pour qu'il renoue le dialogue avec le dalaï lama ou ses représentants.

La Chine s'oppose depuis des décennies à ce que les dirigeants étrangers rencontrent le dalaï lama, qui a fui le pays en 1959.

Celui-ci appelle à davantage d'autonomie pour le Tibet plutôt qu'à une indépendance formelle.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST QUÉBEC

Les réactions sur Twitter sur le discours sur l'état de l'Union (28 janvier 2014)

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?