NOUVELLES
16/02/2014 11:35 EST | Actualisé 19/04/2014 05:12 EDT

De retour au pays, Bilodeau ne réalise pas encore l'ampleur de ses exploits (VIDÉO)

MONTRÉAL - Moins d'une semaine après avoir ébloui la planète et écrit une nouvelle page de l'histoire sportive du Canada, Alexandre Bilodeau ne réalise toujours pas l'ampleur de ses exploits.

Le double champion olympique est rentré à Montréal, dimanche soir, acclamé par sa fiancée, des amis et son entraîneur à sa descente de l'avion, à l'aéroport Montréal-Trudeau.

La poussière a eu le temps de retomber depuis qu'Alexandre Bilodeau a décroché l'or à Sotchi, en début de semaine, mais l'athlète a admis ne pas encore réaliser ses exploits et la marque qu'il laissera dans l'histoire sportive du pays.

Lundi dernier, au parc extrême Rosa Khutor à Sotchi, il est devenu le premier skieur acrobatique canadien à l'épreuve des bosses à remporter une deuxième médaille d'or aux Jeux olympiques.

Un exploit qui s'ajoute à celui de Vancouver, où il était devenu le premier athlète issu du Canada à remporter une médaille d'or olympique en sol canadien.

«Je ne réalise même pas encore ce qu'il s'est passé à Vancouver, alors imaginez-vous pour Sotchi!», a lancé l'athlète à son retour au pays.

Alexandre Bilodeau en était à ses derniers Jeux olympiques et il estime pouvoir se retirer avec le sentiment du devoir accompli.

«J'étais tellement heureux de faire partie de cette équipe olympique. Je savais que si j'avais du fun, le reste allait suivre! J'ai laissé parler les skis et ces 23 secondes ont résumé quatre ans de travail», a-t-il confié.

Bilodeau, avec ses performances, mais aussi sa personnalité chaleureuse, a offert des moments d'émotions aux téléspectateurs du monde entier.

Il y a une semaine, au moment où sa victoire a été annoncée, il est allé trouver son frère, Frédéric, l'a enlacé et l'a soulevé par-dessus la clôture afin qu'il célèbre avec lui son triomphe.

L'athlète a encore répété, dimanche soir, à quel point son frère, atteint de paralysie cérébrale, était une inspiration quotidienne pour lui. Il l'a remercié, ainsi que les autres membres de sa famille qui sont aussi responsables de son succès.

«Je monte seul sur le podium, mais plein de gens ont travaillé avec moi pour me permettre de réussir», a-t-il insisté.

S'il compte d'abord terminer ses études en comptabilité, l'athlète caresse aussi le rêve d'une carrière derrière le micro.

Il n'a pas caché son désir de pouvoir vivre les prochains Jeux olympiques, non pas sur les pistes, mais à titre d'analyste pour la télévision à analyser les performances de ses anciens collègues de glisse.

Porte-parole sportif par excellence pour le Canada, Alexandre Bilodeau n'est pas passé inaperçu depuis son départ de la Russie.

«J'ai fait plusieurs escales en revenant de Sotchi et il y a tellement d'appuis partout pour les athlètes. À Francfort, tous les employés d'Air Canada voulaient se faire prendre en photo avec moi. C'était incroyable avant même de mettre les pieds au Canada!», a-t-il relaté avec fierté.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Sotchi 2014 en photos Voyez les images