NOUVELLES
17/02/2014 04:41 EST | Actualisé 17/02/2014 04:41 EST

Marcel Aubut se défend d'avoir été trop chaleureux envers Vladimir Poutine

ASSOCIATED PRESS
Russian President Vladimir Putin, left, shakes hands with Chairman of the Canadian National Olympic Committee Marcel Aubut at Canada House during the 2014 Winter Olympics, Friday, Feb. 14, 2014 in Sochi, Russia. (AP Photo/RIA-Novosti, Mikhail Klimentyev, Presidential Press Service)

Le président du Comité olympique canadien, Marcel Aubut, se défend d’avoir voulu faire de la politique en adressant de chaleureux compliments au président Vladimir Poutine, vendredi dernier, à Sotchi.

En entrevue sur les ondes d'ICI Radio-Canada Première lundi matin, Marcel Aubut a expliqué que c’est avant tout l’accueil très chaleureux qui a été réservé au président Poutine par les 300 personnes présentes ce soir-là à la Maison du Canada qui a donné le ton à cet événement.

« Les Canadiens qui étaient sur place ont vraiment apprécié l’opportunité qui était vraiment unique parce qu’ils sont là comme témoins de Jeux vraiment exceptionnels qu’il [Vladimir Poutine] offre », a déclaré Marcel Aubut.

Vendredi dernier, alors que les athlètes étaient en liesse à la Maison du Canada pour accueillir le président russe, qui leur rendait visite, Marcel Aubut a déclaré à Vladimir Poutine que les Jeux de Sotchi étaient les meilleurs Jeux de tous les temps.

Des éloges qui ne sont pas passés inaperçus quand on sait que les positions anti-gais du gouvernement Poutine et ses politiques rigides en matière de droits de la personne lui ont valu de nombreuses critiques.

En entrevue à Radio-Canada, Marcel Aubut s'est défendu d'avoir été trop chaleureux en expliquant que les athlètes ont été chanceux de cette visite.

« L’organisation est impeccable […], les infrastructures sont vraiment les plus belles qu’on a jamais vues, l’éclairage est majestueux. Personne ne s’attendait à un niveau de livraison de ce calibre de la part de la Russie. »

« Nous autres, on n’est pas dans les débats publics, nous, on fait du sport, et la compétition sportive ne devrait pas être mélangée avec la politique. Si un pays vous reçoit avec son chef d’État, bien, vous agissez en conséquence et vous l’appréciez, et c’est ce que nous avons fait », a conclu M. Aubut.

» TOUTES LES DERNIÈRES NOUVELLES DANS NOTRE SECTION SPÉCIALE SOTCHI 2014

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Sotchi 2014 en photos Voyez les images