NOUVELLES
16/02/2014 03:04 EST | Actualisé 17/04/2014 05:12 EDT

Ukraine: les manifestants ont évacué la mairie (AFP)

Les opposants ont évacué dimanche la mairie de Kiev, haut lieu de la contestation, qu'ils occupaient depuis décembre, après la libération de manifestants arrêtés, a constaté un journaliste de l'AFP.

"La mairie est pratiquement évacuée", a déclaré à l'AFP le "commandant" des lieux Rouslan Andriïko.

Quelques minutes plus tard, l'ambassadeur suisse, dont le pays assure la présidence tournante de l'OSCE, est entré le premier dans le bâtiment évacué.

"La Suisse qui préside l'OSCE a été invitée par les deux parties en conflit à participer au processus de transfert de la mairie aux autorités", a déclaré à la presse l'ambassadeur Christian Schoenenberger.

La mairie, prise d'assaut le 1er décembre et transformée en "QG de la révolution", est un lieu très symbolique de la contestation tout comme le Maïdan, place centrale de Kiev occupée depuis la volte-face pro-russe du pouvoir fin novembre au détriment d'un rapprochement avec l'Union européenne.

Son évacuation était une condition clé pour l'application de la loi d'amnistie à l'égard de 234 manifestants qui ont été libérés, mais qui sont toujours inculpés de crimes passibles de peines allant jusqu'à 15 ans de prison.

Située sur le boulevard central Khrechtchatik, la mairie a été prise d'assaut en marge d'une manifestation monstre, à la suite de la dispersion violente d'étudiants dans le centre de Kiev.

Le bâtiment où ont été mises en place une cantine et un hôpital de fortune, hébergeait jusqu'à 700 manifestants qui y dormaient et s'y réchauffaient.

os-neo/ml