NOUVELLES
16/02/2014 12:07 EST | Actualisé 18/04/2014 05:12 EDT

Tué pour de la musique: le Blanc de Floride accusé pourrait revenir en cour

JACKSONVILLE, États-Unis - Des procureurs affirment vouloir intenter un nouveau procès contre Michael Dunn, un Blanc de Floride âgé de 47 ans, en vertu d'accusations de meurtre prémédité en lien avec l'assassinat par balle d'un adolescent noir après une dispute à propos d'une musique jouée à un volume élevé.

Une première poursuite dans cette affaire était la plus récente procédure judiciaire soulevant des interrogations à propos des questions raciales et de légitime défense, six mois après que George Zimmerman eut été acquitté du meurtre par balle de Trayvon Martin, un autre adolescent noir âgé de 17 ans.

Un jury a reconnu samedi la culpabilité de Dunn pour une tentative de meurtre après avoir ouvert le feu en direction d'une voiture pleine d'adolescents après la dispute, mais les jurés se sont avérés incapables de s'entendre sur l'accusation de meurtre prémédité. Celle-ci a donc été annulée. La procureure d'État Angela Corey a toutefois indiqué que son bureau envisagerait de réclamer un nouveau procès.

Pendant ce temps, l'avocat de la défense Cory Strolla dit prévoir d'aller en appel pour diverses raisons, y compris pourquoi le jury avait pu s'entendre sur un verdict de culpabilité pour quatre accusations et en arriver à une impasse pour l'autre.

Dunn a été accusé d'avoir tué par balle Jordan Davis en 2012 après une dispute sur le volume de la musique provenant du VUS occupé par la victime et trois de ses amis à l'extérieur d'un dépanneur de Jacksonville. Dunn a décrit la musique à sa fiancée comme étant de la «musique de racaille». Il affirme avoir agi en état de légitime défense.

Après plus de 30 heures de délibérations sur quatre jours, les 12 jurés l'ont reconnu coupable de trois accusations de tentative de meurtre non prémédité et d'une accusation d'avoir ouvert le feu en direction d'une voiture occupée.

Lors de l'impasse sur l'accusation de meurtre prémédité, le juge Russel L. Healey a rappelé au jury qu'il pouvait également choisir une culpabilité pour meurtre non prémédité ou homicide.

Les jurés ont refusé de s'adresser aux médias.

Dunn n'a fait preuve d'aucune émotion alors que les verdicts étaient lus. Chaque accusation de tentative de meurtre non prémédité peut entraîner une peine allant jusqu'à 30 ans de réclusion, tandis que la quatrième accusation pourrait mener à 15 ans derrière les barreaux. Une date sera ultérieurement dévoilée pour le prononcer de la peine.

Lors du procès, le jury a appris que Dunn, qui dispose d'un permis d'arme dissimulée, a tiré à 10 reprises, touchant neuf fois le VUS. M. Davis fut le seul à être touché. Pour sa défense, l'accusé disait avoir vu une arme pointée vers lui en provenance du véhicule. Ce dernier n'en contenait pourtant aucune, après vérification.