NOUVELLES
16/02/2014 11:36 EST | Actualisé 18/04/2014 05:12 EDT

Ter Mors mène un autre balayage néerlandais en patinage de vitesse longue piste

SOTCHI, Russie - Jorien ter Mors a mené un autre balayage néerlandais en patinage de vitesse aux Jeux olympiques de Sotchi, surpassant la favorite et compatriote Ireen Wust dans le 1500 mètres dames, dimanche, et se donnant la chance de devenir la première patineuse à remporter des médailles en courte et longue piste.

S'élançant dans un des premiers duels, Ter Mors a livré un temps étonnant de 1 minute et 53,51 secondes, un record olympique.

Wust a dû se contenter de l'argent, avec un temps de 1 minute et 54,09 secondes, le bronze allant à la Néerlandaise Lotte van Beek.

Ter Mors a raté le podium en courte piste, samedi, terminant quatrième au 1500 mètres. Elle aura une autre occasion à l'épreuve du 1000 mètres, qui s'amorce mardi.

«C'est étrange que je puisse accomplir (ce précédent)», a dit Ter Mors, qui a dû attendre près d'une heure pour le verdict alors qu'elle prenait part au neuvième des 18 duels.

Les Pays-Bas comptent désormais une récolte impressionnante de 16 médailles en longue piste à Sotchi, ayant fracassé le précédent record de 13 médailles établi par l'Allemagne de l'Est aux Jeux de Calgary en 1988. Et avec des favorites dans trois des quatre dernières épreuves, le pays risque de propulser la marque à des sommets qui pourraient ne plus jamais être égalés.

Dimanche, la quatrième place est revenue aussi à une Néerlandaise, Marrit Leenstra, derrière ses trois compatriotes. «Malheureusement, il n'y a que trois places disponibles sur le podium, a lancé Leenstra. Mais je préfère voir mes compatriotes devant moi plutôt que d'autres athlètes.»

Les meilleures canadiennes ont été Kali Christ et Christine Nesbitt, respectivement aux 16e et 17e rangs, à un peu plus de 5,10 secondes de la meneuse. Brittany Schussler a terminé 26e, et Brianne Tutt, 35e.

«J'étais trop détendue au premier tour, a affirmé Christ, de Regina. Je n'ai pas maintenu la vitesse. J'ai retrouvé la cadence aux deuxième et troisième tours.»

Visiblement déçue, Nesbitt, de London, en Ontario, a parlé d'une piètre performance. «Il y a deux ou trois mois, je n'étais pas certaine d'être en mesure de me qualifier (en raison d'une blessure), alors je suis heureuse d'être ici. Mais, bien sûr, je connais mon potentiel et je sais que je peux monter sur le podium», a soutenu celle qui avait remporté l'or au 1000 mètres aux Jeux de Vancouver.