NOUVELLES
16/02/2014 10:07 EST | Actualisé 18/04/2014 05:12 EDT

Palestine: Abbas est flexible sur la question du retour des réfugiés

RAMALLAH, Territoire palestinien - Le président palestinien Mahmoud Abbas a déclaré à quelque 300 jeunes Israéliens lui rendant visite en Cisjordanie qu'il ne voulait pas «noyer Israël avec des millions de réfugiés palestiniens pour changer sa nature».

Ces commentaires émis dimanche représente sa position la plus conciliante, jusqu'à maintenant, sur le destin des réfugiés palestiniens chassés de leurs maisons situés dans ce qui est aujourd'hui Israël, y compris lors de la guerre de 1948 à la suite de la création de l'État hébreux.

Aujourd'hui, ces réfugiés et leurs descendants représentent environ cinq millions de personnes. En Israël, l'opinion publique est majoritairement défavorable à l'acceptation du retour d'un grand nombre de ces réfugiés dans le contexte d'un éventuel accord de paix avec les Palestiniens, de peur que ces nouveaux habitants ne sonnent le glas de la majorité juive au pays.

M. Abbas a déclaré à ses visiteurs qu'il cherchait à obtenir une «solution créative» pour les réfugiés, laissant entendre qu'il ne réclamait pas un «droit de retour» inconditionnel.