NOUVELLES
16/02/2014 08:30 EST | Actualisé 18/04/2014 05:12 EDT

Libye: consensus au Parlement pour la tenue d'élections anticipées (députés)

Le Parlement libyen est parvenu à un consensus sur des élections anticipées pour désigner de nouvelles autorités de transition, renonçant ainsi, sous la pression de la rue, à prolonger son mandat censé s'achever le 7 février, ont annoncé dimanche des députés.

"Les blocs politiques sont unanimes sur la tenue d'élections anticipées", a déclaré à l'AFP Abdallah al-Gmati, qui fait partie d'un bloc d'une quinzaine de députés indépendants au Congrès général national (CGN, Parlement), la plus haute autorité politique en Libye.

Des discussions sont toujours en cours sur les institutions qui devraient remplacer le Congrès: soit un nouveau Congrès, soit un Parlement et un président.

Deuxième force au CGN, le Parti pour la justice et la construction (PJC), issu des Frères musulmans libyens, avait déjà appelé jeudi à des élections anticipées.

Le Congrès avait décidé de prolonger son mandat jusqu'en décembre 2014, malgré l'opposition d'une grande partie de la population, qui critique son incapacité à rétablir l'ordre et à mettre fin à l'anarchie.

Le Congrès avait adopté une "feuille de route" prévoyant des élections générales en fin d'année si la Commission constitutionnelle arrivait à adopter un projet de Loi fondamentale dans un délai de quatre mois après son élection, prévue le 20 février.

Si la Constituante ne tenait pas le délai, le CGN devait appeler à des élections présidentielle et législatives en vue d'une nouvelle période de transition de 18 mois.

Après avoir appuyé cette feuille de route, le PJC a finalement appelé à passer "directement à des élections".

Leurs rivaux de l'Alliance des forces nationales (AFN, libérale) s'étaient pour leur part opposés dès le départ à une prolongation du mandat du CGN. Une de leurs députés, Souad Soltan, a expliqué dimanche que l'AFN réclamait depuis des mois la dissolution de l'assemblée.

Confirmant le consensus sur le principe des nouvelles élections, Mme Soltan a précisé qu'un vote pourrait intervenir dimanche en fin de journée.

Le CGN compte près de 200 membres élus en juillet 2012, lors des premières élections libres du pays après plus de 40 ans de dictature sous Mouammar Kadhafi.

ila-yba/fcc