NOUVELLES
16/02/2014 07:13 EST | Actualisé 18/04/2014 05:12 EDT

Le relais masculin canadien de ski de fond termine 12e au 4X10 km

KRASNAÏA POLIANA, Russie - Le Canada a terminé au 12e rang du relais 4X10 km masculin de ski de fond des Jeux olympiques de Sotchi, course remportée avec aisance, dimanche, par l'équipe de la Suède.

Le quatuor canadien formé de Len Valjas, d'Ivan Babikov, de Graeme Killick et de Jesse Cockney a franchi les quatre étapes en une heure, 33 minutes et 19 secondes.

La Suède a dominé chacune des quatre tranches de l'épreuve et elle a inscrit un chrono final de 1:28:42,0, soit plus de 27 secondes devant la Russie, qui s'est adjugé un disque d'argent devant le président Vladimir Poutine.

«C'est super. Trois milles personnes m'ont encouragé — c'est fabuleux!, a lancé le fondeur russe Alexander Bessmertnykh. Même le président était là. Nous n'avons jamais obtenu autant d'appuis.»

La France s'est classée troisième en 1:29:13,9.

En vertu de cette victoire, la Suède est devenue le premier pays en 42 ans à gagner les deux épreuves de relais de ski de fond aux Jeux olympiques depuis l'Union soviétique, en 1972 à Sapporo, au Japon. Samedi, le relais féminin suédois avait remporté le 4X5 km. Quatre ans plus tôt, à Grenoble, en France, la Norvège avait fait de même.

«Ça signifie beaucoup pour moi d'avoir été en mesure de remporter l'or avec ces gars-là — c'est carrément fantastique!, s'est exclamé le Suédois Lars Nelson. L'équipe féminine de relais est elle aussi incroyable, elles ont vraiment été inspirantes.»

Vingt-quatre heures après que les Suédoises soient venues de l'arrière pour couronner une courte victoire, le pilier de l'équipe suédoise Marcus Hellner s'est éloigné de ses poursuivants lors du dernier relais et s'est forgé une avance si confortable qu'il a pu compléter les derniers mètres de la compétition en faisant vire-volter un petit drapeau suédois.

«J'ai vraiment été chanceux d'être celui qui a pu concrétiser la victoire, a déclaré Hellner. J'étais celui qui avait un coussin confortable — à cause de mes coéquipiers. C'est incroyable!»

Seize équipes ont participé à cette grande finale.