NOUVELLES
16/02/2014 08:40 EST | Actualisé 18/04/2014 05:12 EDT

JO-2014 - Snowboardcross: Eva Samkova intouchable

Eva Samkova et sa moustache ont totalement dominé dimanche l'épreuve olympique de snowboardcross pour offrir à la République tchèque sa première médaille d'or de snowboard et son premier titre des JO-2014.

La Canadienne Dominique Maltais, triple gagnante de la Coupe du monde de la spécialité, a pris la médaille d'argent -après celle de bronze des JO-2006- alors que la Française Chloé Trespeuch (3e) a créé la surprise en montant sur le podium d'une épreuve marquée par de nombreuses chutes, notamment celles de la championne olympique en titre Maelle Ricker et de la triple championne du monde Lindsey Jacobellis, qui faisaient partie des favorites.

Dans une discipline où le danger est omniprésent, deux concurrentes, dont la Norvégienne Helene Olafsen, une des favorites, se sont blessées lors de la première des deux manches de classement, qui ont déterminé l'ordre du tableau final.

L'Américaine Jacqueline Hernandez a ainsi fait très peur au public en restant inerte pendant quelques instants, sur ce même parcours du Parc Extrême de Rosa Khoutor où la Russe Maria Komissarova a été la première athlète des JO-2014 à se blesser très gravement (fracture à la colonne vertébrale), samedi lors d'un entraînement de skicross.

-Fausse moustache-

Affublée de sa fausse moustache dessinée au crayon, Samkova a été intouchable: de loin la plus rapide de la première manche de classement -en se payant le luxe de porter une petite caméra sur son casque-, la Tchèque a fait la course en tête en quart de finale, en demi-finales et en finale, sachant du coup éviter les chutes et les pièges de ce parcours accidenté, sorte de motocross sur neige et sans moto.

"C'est complètement fou, je regarde les jeux Olympiques à la télévision depuis toujours et maintenant je suis médaillée d'or", a réagi la Tchèque, qui est maintenant devenue célèbre pour autre chose que sa fine moustache: "Je m'étais dessinée une moustache avant les Mondiaux-2011 et j'avais fini 5e (à 17 ans), mon meilleur résultat jusqu'alors. Depuis, je continue à le faire."

En tombant toute seule alors qu'elle était en tête de sa demi-finale, l'Américaine Jacobellis a manqué sa dernière occasion de venger ses deux précédentes échecs olympiques (2e en 2006 et 5e en 2010). A Turin, elle avait course gagnée quand elle a +grabé+ (attrapé sa planche) sur le saut final, chutant sur le coup et laissant bêtement filer l'or olympique.

bpe/el