NOUVELLES
15/02/2014 06:24 EST | Actualisé 17/04/2014 05:12 EDT

Ukraine: l'opposition prête à évacuer la mairie de Kiev (député)

L'opposition est prête à évacuer la mairie de Kiev occupée depuis décembre par les manifestants après la libération de manifestants arrêtés, a indiqué samedi à l'AFP un député du parti d'opposition Svoboda qui contrôle ce bâtiment.

L'évacuation de la mairie est l'une des conditions de l'application de la loi d'amnistie à l'égard de 234 manifestants qui ont été libérés mais qui sont toujours poursuivis pour des crimes passibles de peines allant jusqu'à 15 ans de prison.

Le parti nationaliste Svoboda qui contrôle la mairie "est prêt" à le faire "en quelques minutes, maximum en une demi-heure", a déclaré à l'AFP Iouri Syrotiouk, numéro deux de Svoboda.

Il a souligné que la décision de libérer la mairie avait été votée à l'unanimité vendredi par le "conseil du Maïdan", haut lieu de la contestation, composée de représentants des partis politiques et de militants civils, mais que certains militants sont ensuite revenus sur cette décision.

"Le délai expire lundi (...) Nous voulons que cette décision soit approuvée par toutes les forces d'opposition. Il faut qu'il y ait une décision unanime", a-t-il ajouté.

La mairie située sur le boulevard central Khrechtchatik a été prise d'assaut par les manifestants le 1er décembre en marge d'une manifestation monstre suite à une dispersion violente la veille d'une manifestation étudiante dans le centre de Kiev.

Les autorités ukrainiennes ont annoncé vendredi avoir libéré la totalité des 234 manifestants interpellés en deux mois, mais sans pour autant abandonner les accusations pesant sur eux.

Le procureur général ukrainien, Viktor Pchonka, a souligné que les poursuites seraient abandonnées "dans le mois à venir" si les conditions fixées par la loi d'amnistie étaient remplies.

Kiev est le théâtre d'une contestation sans précédent depuis la décision le 21 novembre du pouvoir de ne pas signer un accord d'association avec l'Union européenne, au profit de la Russie.

Les manifestants occupent depuis le Maïdan, place centrale de Kiev entourée de barricades.

Une nouvelle grande manifestation y est prévue dimanche à 10H00 GMT.

neo/pt