NOUVELLES
15/02/2014 07:51 EST | Actualisé 17/04/2014 05:12 EDT

Syrie: un round sans parler de transition politique serait une perte de temps (opposition)

Un troisième round de discussions avec le gouvernement syrien sans parler de transition politique serait "une perte de temps", a estimé samedi le porte-parole de la délégation de l'opposition à Genève, M. Louai Safi.

"Un troisième round sans parler de la transition serait une perte de temps", a-t-il dit après que le médiateur de l'ONU a mis fin aux discussions sans fixer de nouveau rendez-vous faute d'un accord sur l'ordre du jour avec la délégation gouvernementale. "Le régime n'est pas sérieux (...), nous ne sommes pas ici pour négocier le communiqué de Genève mais pour l'appliquer", a-t-il ajouté à propos du plan de réglement politique en Syrie adopté par les grandes puissances.

"Nous devons être sûr que le régime veut une solution politique et pas des tactiques pour gagner du temps", a encore affirmé M. Safi aux journalistes.

"Je suis désolé de dire qu'il n'y a rien de positif que nous puissions retenir", a-t-il estimé à propos de ces négociations sous médiation de l'ONU entamées le 22 janvier sous la pression de la communauté internationale, en particulier les parrains russe et américain de la Conférence.

Un pause d'une semaine entre deux sessions de pourparlers avait été observée, une nouvelle pause devait commencer dimanche mais, cette fois, le médiateur de l'ONU Lakdhar Brahimi n'a fixé aucune date pour une reprise.

jwf-pjt/pt/jeb