NOUVELLES
15/02/2014 07:24 EST | Actualisé 17/04/2014 05:12 EDT

Les États-Unis condamnent la "violence insensée" au Venezuela (Kerry)

Les États-Unis, "profondément préoccupés" par les tensions croissantes au Venezuela, condamnent la "violence insensée" exercée depuis plusieurs jours contre les manifestants opposés au gouvernement, a déclaré samedi le secrétaire d'État américain John Kerry.

Dans un communiqué publié à Washington, M. Kerry se dit "particulièrement inquiet" après les arrestations de plusieurs manifestants opposés au gouvernement de Nicolas Maduro et le mandat d'arrêt lancé contre Leopoldo Lopez, un opposant accusé d'homicide depuis les évènements de mercredi soir.

Mercredi, la capitale a été le théâtre de la plus importante mobilisation contre le président Nicolas Maduro depuis son élection en avril 2013. De violentes échauffourées survenues en marge de la marche ont fait trois morts, tués par balles, et plus de 60 blessés.

"Nous nous joignons au Haut commissaire de l'ONU pour les droits de l'Homme, au secrétaire général de l'Organisation des États américains, au Haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères pour condamner cette violence insensée", écrit John Kerry.

Le gouvernement vénézuélien doit favoriser le dialogue politique et remettre en liberté les manifestants arrêtés, estime le chef de la diplomatie américaine, appelant toutes les parties "à travailler pour rétablir le calme et éviter la violence".

Partisans du pouvoir et opposants ont encore battu le pavé samedi au Venezuela, dans un duel à distance engagé depuis 12 jours par des étudiants opposés au gouvernement.

du/mf/abl