NOUVELLES
15/02/2014 03:45 EST | Actualisé 16/04/2014 05:12 EDT

JO-2014 - Super-G dames: déclarations

Anna Fenninger (AUT, 1re) "On devait skier assez tactique et technique. Nos entraîneurs ont vraiment bien tracé. Ma fin de parcours n'était pas si bonne, mais le haut était excellent. Sur le milieu, il y avait encore possibilité d'aller plus vite, comme l'a montré Maria (l'Allemande Maria Höfl-Riesch, 2e). C'est beaucoup d'émotions. J'ai eu du mal à apprécier la valeur de ma course, parce qu'il y avait encore du monde à partir. La tactique était très importante. Quand on a vu Maria, elle a mis plus de vitesse, mais elle a fait une erreur sur le bas qui lui coûte probablement la médaille d'or. Je n'ai pas eu des jours faciles après la sortie en descente."

Maria Höfl-Riesch (GER, 2e): "Je ne pensais pas que j'étais si rapide et que j'étais en tête au 3e chrono intermédiaire. Après une telle erreur sur le bas, j'ai eu du mal à croire que j'étais encore 2e. La surprise était plus importante encore que pour le super-combiné. Nos entraîneurs nous ont dit qu'il fallait un peu changer sur la dernière bosse, mais c'est allé trop vite et je n 'ai pas pu modifier ma trajectoire. Mais ça m'est égal, j'ai une nouvelle médaille et ça me va très bien."

Nicole Hosp (AUT, 3e): "C'était extrêmement dur à skier. J'ai un peu regardé le départ de la course à la télévision en haut, et j'ai vu qu'il y avait plusieurs filles qui étaient sorties du parcours. Nos entraîneurs ont très bien travaillé et nous ont donné de bons conseils. La tactique, c'était de freiner un peu et d'accélérer par la suite sur le bas du parcours."

tba-asc/ep