NOUVELLES
15/02/2014 04:08 EST | Actualisé 17/04/2014 05:12 EDT

JO-2014 - Hockey: les Russes mécontents de leur but refusé contre les Américains

Les joueurs et l'entraîneur de la Russie ont estimé avoir été lésés par l'arbitrage, lors de leur défaite aux tirs au but (3-2) samedi contre les Américains dans le tournoi olympique, après s'être vu refuser un but en fin de troisième période.

"L'arbitre a fait une erreur", a jugé l'entraîneur russe Zinetula Bilyaletdinov, à l'issue de la rencontre.

Bilyaletdinov, a aussi estimé que la "décision aurait été meilleure avec un autre arbitre", faisant référence à la nationalité américaine de l'un des arbitres samedi.

Le défenseur Fyodor Tyutin a marqué un but de loin, à un peu moins de cinq minutes de la fin du match, alors que les deux équipes étaient à égalité 2-2. Mais les arbitres de la rencontre, l'Américain Brad Meier et le Suédois Marcus Vinnerborg, ont annulé le but après avoir eu recours à la vidéo. Les deux arbitres ont jugé que la cage du gardien Jonathan Quick avait été déplacée.

"C'était un but. Le gardien a touché la cage, donc la cage a bougé. L'arbitre aurait dû voir ça. Il aurait dû lui donner deux minutes (de pénalité)", a déclaré l'attaquant russe Alexander Ovechkin.

Les Russes estiment que Quick a délogé la cage intentionnellement. Ce que le gardien a réfuté: "Je ne savais même pas que j'avais fait ça. Je ne sais pas comment c'est arrivé avant que le palet n'entre. Je ne sais pas si un gars a cogné dedans et si ça l'a déplacé (le cadre)."

Dans le hockey international, les matches sont attribués à des arbitres, peu importe leur nationalité. Les arbitres du match n'ont pas souhaité répondre à l'AFP à l'issue de la rencontre, mais la Fédération internationale (IIHF) a soutenu ses officiels dans un communiqué.

"Après avoir revu le but (à la vidéo), la cage a été clairement déplacée avant que le palet n'entre dans le filet", estime l'IIHF et le but a donc été refusé comme le prévoit le règlement.

"Le superviseur de l'IIHF Konstantin Komissarov a confirmé que la décision prise par Brad Meier et Markus Vinnerborg était la bonne décision et que la bonne procédure a été suivie au sujet du recours à la vidéo", conclut l'IIHF.

gph-mam/el