NOUVELLES
15/02/2014 10:00 EST | Actualisé 17/04/2014 05:12 EDT

JO-2014 - Fourcade et Bjoerndalen, duel pour l'histoire

Le duel entre le Français Martin Fourcade, déjà double champion olympique, et le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen, en quête du record du nombre de médailles olympiques, pimentera l'épreuve de mass-start de biathlon, dimanche (départ 15h00 GMT) aux jeux Olympiques de Sotchi.

Vainqueur de la poursuite (12,5 km) puis du 20 km, Foucade, 25 ans, n'est pas à proprement parler un grand spécialiste de la mass-start (15 km), où tous les athlètes prennent le départ simultanément, en lignes. Mais il affiche une telle forme et une telle confiance, qu'une troisième médaille d'or semble vraiment possible.

Sur la route d'un troisième titre consécutif, il retrouvera ses habituels adversaires, et notamment le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen.

S'il monte sur le podium, le Norvégien, âgé de 40 ans, deviendra l'athlète le plus médaillé de l'histoire des jeux Olympiques d'hiver, alors qu'il doit pour le moment partager ce statut avec son compatriote fondeur Björn Daehlie (12 médailles).

Il devra cependant "régler la mire", après avoir manqué le bronze en poursuite pour une seconde à cause de trois fautes au tir, avant de commettre quatre fautes sur le 20 km.

Un autre Norvégien Emil Hegle Svendsen, qui a raté le début de ses Jeux, les Autrichiens Dominik Landertinger et Simon Eder font également figure de sérieux prétendants à la victoire dans cette dernière épreuve individuelle des JO avant les relais (messieurs et mixte).

-Séance de rattrapage pour Miller et Svindal-

Avant les épreuves techniques (géant et slalom) la semaine prochaine, les skieurs abordent eux l'ultime épreuve de vitesse, le super-G, à 10h00 locales (06h00 GMT).

Dans ce contexte, le Norvégien Aksel Lund Svindal, sacré en 2010, et l'Américain Bode Miller, frustrés par leurs résultats depuis le début des JO, et notamment lors de la descente le 9 février, abattent l'une de leurs dernières cartes.

L'Italien Christof Innerhofer, qui a déjà rempli son contrat avec deux médailles (argent en descente et bronze en super-combiné) peut lui rêver d'un triplé.

Le jeune Autrichien Matthias Mayer, or en descente, n'est pas pour autant rassasié.

Déjà nantie de deux médailles d'or -Dominique Gisin en descente, ex aequo avec la Slovène Tina Maze, et Sandro Viletta, roi du super-combiné -, la Suisse compte sur Carlo Janka et Patrick Küng.

Enfin, la France, rentrée bredouille de Vancouver en 2010, compte sur Adrien pour mettre fin à la malédiction olympique.

Outre le biathlon et le super-G de ski alpin, trois autres titres seront décernés en ski de fond (relais 4x10 km messieurs), snowboardcross dames et patinage de vitesse (1500 m dames).

pga/mam