NOUVELLES
15/02/2014 07:17 EST | Actualisé 17/04/2014 05:12 EDT

JO-2014 - Biathlon/mass-start: Bjoerndalen et Fourcade toujours en quête

Le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen repart en quête d'un 13e podium olympique qui ferait de lui l'athlète le plus médaillé des JO d'hiver, lors de la mass-start de biathlon dimanche où le Français Martin Fourcade peut réaliser un formidable triplé.

Les triplés olympiques, lui connaît déjà. Ole Einar Bjoerndalen, trois fois sacré en individuel en 2002 à Salt Lake City, avait même décroché une quatrième médaille d'or dans l'épreuve par équipes. Une légende qui pourrait s'enrichir d'un nouveau chapitre si le Norvégien venait à collecter une médaille de plus.

Elle ferait du patriarche du biathlon, âgé de 40 ans, l'athlète le plus médaillé de l'histoire des jeux Olympiques d'hiver, alors qu'il doit pour le moment partager ce statut avec son compatriote fondeur Björn Daehlie (12 médailles).

Il devra pour cela régler la mire, lui qui a manqué le bronze en poursuite pour une seconde à cause de trois fautes au tir, et qui en a commis quatre rédhibitoires sur le 20 km.

Il devra aussi composer avec le Français Martin Fourcade, en train d'écrire une belle page du biathlon et du sport français.

Fourcade, 25 ans, peut conquérir un troisième titre olympique dimanche à Sotchi, et rejoindre le skieur Jean-Claude Killy, dernier français à avoir réussi cet exploit lors de mêmes jeux Olympiques, hiver et été confondus, en 1968.

"Je me sens bien physiquement, j'ai encore envie de gagner des médailles, c'est quelque chose que j'ai appris avec le temps, ne pas me contenter de ce que j'ai gagné. Je sens que j'ai de bonnes jambes", note Fourcade.

Méfiance tout de même: historiquement, la mass-start, où tous les concurrents partent en même temps, est l'épreuve qui réussit le moins au Français.

L'attention se portera également vers un autre Norvégien Emil Hegle Svendsen, autre grand nom du biathlon actuellement qui est jusque-là passé à côté de l'évènement.

Svendsen, 9e en sprint, a également plafonné lors la poursuite et du 20 km (7e à chaque fois).

Il est temps de se réveiller alors que la mass-start constitue la dernière épreuve individuelle de biathlon des JO, avant que les relais (messieurs et dames, et mixte) ne prennent le pouvoir.

fbr/ep