NOUVELLES
14/02/2014 07:24 EST | Actualisé 16/04/2014 05:12 EDT

Un premier cas présumé de diarrhée porcine détecté à l'Île-du-Prince-Édouard

CHARLOTTETOWN - Un premier cas présumé de diarrhée épidémique porcine a été signalé à l'Île-du-Prince-Édouard.

Le Réseau canadien de surveillance de la santé porcine a diffusé un bulletin jeudi, affirmant qu'un cas suspect du virus hautement contagieux avait été détecté par un laboratoire vétérinaire de l'île dans la nuit de mercredi.

L'agence nationale, qui distribue de l'information à l'industrie et aux ministères, affirme dans une note de service que les échantillons ont été envoyés au Centre national des maladies animales exotiques, à Winnipeg, pour que les résultats des tests soient confirmés.

La note de service précise qu'une enquête a déjà été lancée à l'Île-du-Prince-Édouard pour déterminer comment le virus est arrivé sur la ferme concernée, puisque le cas ne semble pas avoir de lien direct avec les autres cas recensés au Canada.

Selon le réseau, l'Ontario a été la première province du pays à rapporter un cas le 22 janvier, et comptait 13 cas confirmés en date de vendredi.

Le Manitoba a rapporté un premier cas jeudi soir.

Les autorités soulignent que ce virus ne représente aucun danger pour la santé humaine ou la salubrité des aliments.

Le virus, qui se transmet par le fumier infecté, a tué des millions de porcelets aux États-Unis. La diarrhée épidémique porcine est mortelle pour les porcelets très jeunes, mais la plupart des porcelets plus âgés y survivent.