NOUVELLES
14/02/2014 09:13 EST | Actualisé 16/04/2014 05:12 EDT

Près de 3.000 Syriens ont fui les violences à Qalamoun pour le Liban

Plus de 2.700 habitants de la région montagneuse du Qalamoun en Syrie ont fui les raids aériens et les combats, pour le village libanais d'Aarsal, a indiqué le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

"Les nouveaux réfugiés viennent des villes de Sahel, Jarajir, Flita et Yabroud dans le Qalamoun où des opérations militaires sont en cours", a indiqué le HCR sur twitter.

Depuis trois jours, l'armée syrienne attaque les positions rebelles dans et autour de Yabroud, la plus grande ville du Qalamoun.

Une vidéo distribuée par des militants montre des familles à bord de pick-up roulant à travers les montagnes en direction du Liban.

Le Liban a accueilli près d'un million de Syriens contraints de fuir la guerre meurtrière dans leur pays, selon l'ONU.

Depuis mercredi, l'armée de l'air syrienne a mené plus d'une douzaine de raids sur Yabroud et ses environs, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Plus de cinq raids ont été menés vendredi sur la région de Yabroud, qualifiée de "principal bastion (rebelle) dans le Qalamoun", par Amer, un militant sur le terrain.

Cette région montagneuse de Qalamoun, s'étend près de la frontière libanaise, et se trouve sur la route stratégique reliant Damas à Homs, troisième ville de Syrie ravagée par les combats.

Yabroud, longtemps restée à l'écart des violences, est considérée par les militants comme le fief de l'opposition non violente contre le régime.

Environ 30.000 personnes résidaient dans cette ville avant le début du soulèvement, dont 90% de sunnites et 10% de chrétiens, mais sa population a doublé les derniers mois avec l'afflux de déplacés des lieux proches, car la ville était relativement calme.

Le Front jihadiste d'al-Nosra, est entré début décembre à Yabroud, alors que l'armée syrienne et son allié le Hezbollah libanais chiite s'étaient emparés de plusieurs importantes localités dans les montagnes du Qalamoun.

L'armée avait lancé l'année dernière une vaste opération, s'emparant de 16 villes et villages le long de l'autoroute entra Damas et la ville centrale de Homs.

"Il semble que l'armée a commencé ses opérations à Yabroud", a indiqué à l'AFP une source de sécurité syrienne.

Selon le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane, les troupes gouvernementales et les combattants du Hezbollah mettent la pression depuis plusieurs semaines sur Yabroud, pilonnant fréquemment la ville.

Début décembre, un groupe de douze religieuses syriennes et libanaises avaient été emmenées de leur village de Maaloula à Yabroud par des hommes armés.

L'OSDH a indiqué que le Hezbollah et les suuplétifs des Forces de défense nationale épaulent l'armée syrienne dans sa bataille contre le Front al-Nosra et les rebelles locaux.

ser-rm/sk/hj