NOUVELLES
14/02/2014 04:42 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Portugal: PIB en hausse de 0,5% au 4e trimestre, recul de 1,4% en 2013

Le Produit intérieur brut (PIB) du Portugal a enregistré au dernier trimestre 2013 une croissance de 0,5% par rapport aux trois mois précédents, selon une première estimation publiée vendredi par l'Institut national des statistiques (Ine).

Sur l'ensemble de l'année dernière, l'économie portugaise s'est toutefois contractée de 1,4%, après avoir reculé de 3,2% en 2012 et de 1,3% en 2011, a précisé l'Ine dans un communiqué.

La récession aura donc été moins sévère que ne le prévoyaient le gouvernement portugais et la troïka UE-BCE-FMI représentant ses bailleurs de fonds, qui tablaient sur une contraction du PIB de 1,8%. La Banque du Portugal prévoyait un recul plus modéré de 1,5%.

Sur un an, le PIB a progressé de 1,6% au dernier trimestre 2013.

"Cette évolution s'explique dans une large mesure par la reprise de la demande intérieure, qui a contribué de manière positive à la variation du PIB en glissement annuel pour la première fois depuis le 4e trimestre 2010", grâce à la consommation des ménages.

L'institut a également souligné l'impact positif des exportations, qui ont progressé au dernier trimestre 2013 de 6,4% par rapport à la même période de 2012.

L'économie portugaise avait renoué avec la croissance au deuxième trimestre, avec un PIB en hausse de 1,1%. Au troisième trimestre, l'activité économique a progressé de 0,3%, a indiqué l'Ine vendredi, revoyant en légère hausse sa précédente estimation.

Pour 2014, les prévisions officielles tablent sur une reprise de l'activité économique de 0,8%.

L'embellie de la situation économique du Portugal s'est traduite par une inversion de la courbe du chômage, qui a continué de baisser au dernier trimestre 2013 pour s'établir à 15,3% après un pic de 17,7% atteint au premier trimestre.

En échange d'un prêt de 78 milliards d'euros accordé en 2011 par l'Union européenne et le Fonds monétaire international, le Portugal s'est engagé à mettre en oeuvre un exigeant programme de rigueur budgétaire qu'il compte conclure en mai prochain.

tsc/bh/ggy