NOUVELLES
14/02/2014 05:12 EST | Actualisé 16/04/2014 05:12 EDT

Nord du Mali: un groupe jihadiste revendique des tirs de roquettes sur Gao

Un groupe jihadiste, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), a revendiqué vendredi des tirs de roquettes la veille au soir sur la ville de Gao (nord du Mali) qui n'ont pas fait de victimes.

"C'est le Mujao qui a attaqué Gao et les attaques vont continuer contre les ennemis de l'islam", a déclaré dans un bref appel téléphonique à l'AFP Sultan Ould Bady, un Malien membre de ce groupe islamiste armé, qui a déjà par le passé revendiqué d'autres actions dans le nord du Mali "au nom de tous les islamistes de l'Azawad" (nord du Mali).

Deux roquettes ont été tirées jeudi soir sur Gao, sans faire de victimes, selon les témoins contactés par l'AFP depuis Bamako. La premère roquette est tombée non loin de l'aéroport de la ville, l'autre près du centre.

Ces informations ont été confirmées par des sources militaires maliennes et étrangères présentes sur place.

Le Mujao est un des groupes jihadistes liés à Al-Qaïda ayant occupé le nord du Mali en 2012, avant d'en être en partie chassés par une intervention militaire internationale lancée à l'initiative de la France il a plus d'un an, toujours en cours.

Affaiblis, ces groupes restent néanmoins actifs dans le nord du pays où ils commettent régulièrement des attentats meurtriers.

Le Mujao avait occupé la ville de Gao et sa région pendant plusieurs mois en 2012 et a déjà revendiqué plusieurs tirs à l'arme lourde sur la ville.

sd/stb/mba